OT Andalousie

Andalousie : Les fêtes et coutumes Andalousie

L'Andalousie et la Semaine sainte

C'est l'héritière christianisée d'antiques célébrations du printemps. Représentant, grandeur nature, les scènes de la Passion du Christ sur d'immenses « pasos » portés à dos d'homme, elle pousse le sentiment baroque du tragique à son paroxysme. Particulièrement brillante à Sevilla, elle y regroupe, entre le dimanche des Rameaux et le jour de Pâques, des dizaines de milliers de pénitents en plus de cinquante processions, au son de poignantes fanfares et dans des nuages d'encens.

Les « ferias »

Fêtes laïques, elles doivent leur origine, il y a un peu plus d'un siècle, à des foires aux bestiaux. Entre avril et septembre, chaque ville et village célèbre sa feria, qui se déroule le plus souvent selon le modèle de celle de Sevilla : villages de « casetas » (tentes de toile rayée) dressées pour l'occasion où l'on danse la sevillana tout en buvant du fino de Jerez ou de la manzanilla de Sanlúcar. La plupart des femmes, selon une mode qui se renouvelle chaque année, portent la robe gitane à volants de couleurs vives. Entre les casetas paradent les cavaliers en tenue andalouse sur leurs superbes montures, tandis que l'aristocratie défile dans de rutilants et spectaculaires attelages qui semblent venus d'un autre âge. Les ferias sont aussi l'occasion de la célébration des meilleures corridas.

Le Rocío

C'est la plus grande des romerías d'Andalousie. La semaine qui précède la Pentecôte, partant de villes ou villages distants parfois de quatre ou cinq journées de marche, les pèlerins à pied ou à cheval convergent vers le sanctuaire de la Vierge du Rocío (« la rosée »), situé dans les marais, à l'embouchure du Guadalquivir. Des milliers de personnes transitent ainsi par les chemins creux ou les pinèdes, dormant à la belle étoile. Derrière la bannière brodée d'or et de pierreries portée par un char fleuri, les charrettes bâchées de blanc et décorées de fleurs multicolores et de rideaux de dentelle suivent la cadence que le pas des boeufs impose à toute la procession...

Les « romerías »

Pèlerinages célébrés dans un cadre champêtre à l'occasion d'une fête locale, ils regroupent en un seul événement fête religieuse et fête laïque. Cavaliers en tenue andalouse, femmes en robe à volants, sevillanas, fino, tous les ingrédients sont présents autour de l'effigie d'une Vierge, dans la plupart des cas, objet d'une grande dévotion.

En cliquant sur "je m'inscris", j'accepte de recevoir les offres de Promovacances et de ses partenaires

X Fermer