Les informations pratiques Bolivie

Guide Bolivie : Informations pratiques

Modalités du voyage

Au départ de l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle, la compagnie Varig propose un vol quotidien à destination de l'aéroport international de La Paz, avec escale à São Paulo (durée du voyage : 20 h). Renseignements et réservations : Varig, sur www.varig.fr. Sinon, la plupart des vols à destination de la Bolivie font escale à Miami.

Se déplacer à travers le pays

En Avion
En raison de la topographie très montagneuse du pays, l'avion est un moyen de transport presque nécessaire au Pérou. Certaines zones en Amazonie ne sont accessibles que par avion ou bateau. La plupart des villes sont desservies par des lignes intérieures, à l'exception notable d'Arequipa. Le voyageur doit s'acquitter d'une taxe d'aéroport à chaque départ (à Lima, 28,24 $ pour un vol international, 5 $ pour un vol intérieur). En Bolivie également, l'avion constitue une option à considérer.

Transports en commun
Pour la population locale, le car est le transport roi au Pérou comme en Bolivie. Le réseau de villes desservies est en effet très dense et les prix très abordables. Les véhicules sont dans un état relativement bon, même si l'on aura intérêt à choisir des bus plus confortables. Les trajets durent en effet facilement 8 h, 12 h, voire 24 h, et le voyageur est parfois un peu secoué. Le train est très peu développé et il n'y a guère que pour monter au Machu Picchu qu'il est incontournable.

Dans les villes
Privilégiez les taxis : ils sont très nombreux et bon marché. La nuit surtout, préférez les taxis officiels, c'est-à-dire possédant une enseigne fixe lumineuse et non une simple affichette. Les transports collectifs, certes beaucoup plus pittoresques, réclament une connaissance minimale de la ville pour être empruntés.

Distances à travers le pays (à vol d'oiseau)

La Paz- Santa-Cruz : 542 km
La Paz-Tarija : 667 km
La Paz-Cochabamba : 237 km
La Paz- Sucre: 422 km
Santa-Cruz-Tarija : 451 km
Santa-Cruz- Cochabamba: 313 km
Santa-Cruz-Sucre: 259 km

Heure locale

Attention : pas de changement d'heure en hiver ou en été. On compte ainsi 6 h de décalage entre le Pérou et la France durant l'été français, 5 h durant l'hiver.

Electricité

Le courant est de 220 volts. Nul besoin d'adaptateur.

Horaires d'ouverture

Les jours et horaires d'ouverture sont très variables d'un lieu à l'autre, en particulier pour les sites touristiques. Les administrations sont ouvertes du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 14 h 30 à 18 h 30, les banques de 8 h 30 à 11 h 30 et de 14 h 30 à 17 h 30. Les commerces sont ouverts du lundi au vendredi de 9 h à 13 h et de 15 h à 19 h, et le samedi de 10 h à 13 h.

Poste et communications

Les téléphones publics fonctionnent à pièces ou à cartes. Mais les téléphones les plus courants, surtout en dehors des grandes villes, sont en fait proposés dans des boutiques ou mêmes dans des stands de rue. En Bolivie, le réseau Entel est utile. Les communications à partir d'un hôtel sont largement majorées. Indicatif pour appeler la Bolivie : 00 591. Indicatif pour appeler la France : 00 33. Les services de poste fonctionnent bien ; comptez environ une semaine pour un envoi normal en France (coût d'1 euro; environ). Eviter les envois de valeur, à tout le moins les effectuer en recommandé (certificado).

Médias et Internet

On pourra s'informer par La Prenza ou La Razón. Comme au Pérou, la télévision retransmet beaucoup de telenovelas et d'émissions «people». Les cybercafés (cabinas Internet) sont extrêmement répandus au Pérou comme en Bolivie. On en trouve à chaque coin de rue dans la plupart des villes, y compris dans les agglomérations de petite taille. Le coût d'une heure est d'environ 70 centimes d'euros.

Combien ça coûte ?

Un café : environ 5 bolivianos (0,5 euro). Une course moyenne en taxi : environ 10 bolivianos (1 euro). Une bouteille d'eau : environ 5 bolivianos (0,5 euro).

Sécurité

Comme beaucoup de pays d'Amérique latine, le Pérou et, dans une moindre mesure, la Bolivie ne sont pas des plus tranquilles. Une certaine pauvreté règne dans les rues et les richesses des touristes attirent logiquement des convoitises. Il ne faut toutefois pas exagérer les risques de vol ou d'ennuis : si le danger peut surgir à tout moment, l'immense majorité des Péruviens et des Boliviens est bien intentionnée. Avec de la vigilance et en appliquant les précautions simples qui suivent, on a toutes les chances de passer un séjour tranquille. Premièrement, laisser le maximum de valeurs dans le coffre-fort de l'hôtel et éviter de se promener avec des objets de valeur apparents (montres et bijoux notamment). Caméscope et autres appareils photo sont rangés dans un sac discret quand ils ne sont pas utilisés. Dans les zones très peuplées, porter le sac devant soi et non dans le dos. En voiture, verrouiller la porte et remonter la fenêtre. Eviter enfin de se promener dans les zones les plus pauvres, surtout de nuit. La plupart des vols se font sans violence ; mieux vaut donner ce que l'on a en cas d'agression, puis contacter la police. Numéro d'appel en Bolivie : 110.

Fêtes & jours fériés

1er janvier : nouvel an.
24 janvier : foire des Alasitas à La Paz, en l'honneur du dieu de l'abondance Ekeko
Fin février : gigantesque carnaval d'Oruro
1er mai : fête du Travail
Mai : fête du Gran Poder à La Paz
21 juin : fête du Solstice dans les ruines de Tiahuanaco
16 juillet : fête de La Paz
6 août : fête nationale
15 août : fête de l'Urkupina à Cochabamba
Août : fête des Chutillos à Potosí
2 novembre : Toussaint
8 décembre : Immaculée Conception
24 et 25 décembre : Noël

Économie & monnaie

Monnaie
La monnaie bolivienne est le boliviano, qui vaut environ 15 centimes d'euros. On trouve des billets de 200, 100, 50, 20, 10, 5 et des pièces de 5, 2, 1, 0,5, 0,2, 0,1. Comme au Pérou, le dollar est très répandu. La Bolivie est un des pays où le coût de la vie est, pour un Occidental, le plus bas de cette région du monde.

Change
L'euro est désormais répandu pour le change, même si la monnaie reine est le dollar américain. Les distributeurs proposent d'ailleurs de retirer de l'argent en soles ou en dollars. Ne pas changer d'argent dans la rue, sauf éventuellement devant les banques et les offices de police touristique : les arnaques sont fréquentes, surtout à La Paz, et de nombreux faux billets sont en circulation.

Pourboire
La propina est un élément normal de la vie au Pérou ou en Bolivie. Dans les cafés, bars et les restaurants populaires, le service est généralement inclus. On pourra néanmoins laisser une pièce. Dans les restaurants, à partir d'une certaine catégorie, le client ajoute le pourboire au stylo sur la note, voire même sur le ticket de carte de crédit. 10 % du prix de la consommation représente une bonne moyenne. Dans les lieux touristiques, les guides sont tantôt payés au pourboire, tantôt, au contraire, ils n'ont pas l'autorisation d'en recevoir !

Economie
Les ressources principales de la Bolivie sont les minerais, le pétrole, la canne à sucre, la banane, le café, les agrumes et la feuille de coca. La Bolivie est considérée comme un des pays les plus pauvres d'Amérique du Sud. Une réduction de 30 % de la dette extérieure a permis, dernièrement, de dégager plusieurs millions de dollars destinés à lutter contre la pauvreté. Mais cela a accentué la dépendance de la Bolivie à l'égard de la Banque mondiale. Pour son avenir, la Bolivie, dont l'exportation de gaz assure au pays d'importantes recettes, table sur l'exploitation de vastes gisements de pétrole, de gaz et de manganèse, découverts récemment sur son territoire.

Informations

Ambassade de Bolivie en France : 12, avenue du Président-Kennedy, 75016 Paris, tél. : 01 42 24 93 44. Consulat de Bolivie en France : 12, av. du Président-Kennedy, 75016 Paris, tél. : 01 42 88 34 32. Le site Internet du Ministère des Affaires étrangères : www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-auxvoyageurs_909/index.html

En cliquant sur "je m'inscris", j'accepte de recevoir les offres de Promovacances et de ses partenaires

X Fermer