Arts et Culture Bolivie

Voyage Bolivie : Art et culture

Artisanat

Des ponchos et bonnets traditionnels de la culture péruvienne aux pulls et vestes plus touristiques, l'artisanat en laine, d'alpaga et angora notamment, est très développé et très abordable. Il présente des formes et des figures décoratives caractéristiques de la région. Sont également présentes sur les marchés de très nombreuses copies de l'art foisonnant et extrêmement varié des peuples précolombiens. On trouve aussi d'adorables retablos, des triptyques miniatures en bois à volets peints représentant les divinités indiennes, spécialité d'Ayacucho, des petites églises miniatures en argile, des calebasses pyrogravées et peintes, des miroirs aux cadres en bois dorés à motifs floraux, des masques de carnaval ou des cierges de couleur à motifs géométriques. Bien que les mines d'argent se trouvent à Potosí, c'est à La Paz que les bijoux sont les plus intéressants. En or ou en argent, on trouve de superbes pièces artisanales.

Littérature

Nataniel Aguirre au XIXe siècle, a lancé le style de la fiction contemporaine en Amérique latine. Ricardo Jaimes Freyre (1868-1933) a été l'un des premiers écrivains boliviens à accéder à la reconnaissance internationale. Proche de la réalité bolivienne, on trouve le grand essayiste Gabriel René-Moreno (1836-1908). Les poètes Franz Tamayo (1879-1956) et Gregorio Reynolds (1882-1947) sont particulièrement appréciés. Les problèmes sociaux et indiens ont guidé l'½uvre de Jaime Mendoza (1874-1939) et celle d'Alcides Árgüedas (1879-1946). Ces dernières années, le chaos politique, les guerres de Chaco et la guérilla révolutionnaire ont inspiré de nombreux écrivains. Bibliographie non exhaustive: Très brève relation de la destruction des Indes de Bartolomé de Las Casas, Les Veines ouvertes de l'Amérique latine d'Eduardo Galeano, Commentaires royaux sur le Pérou des Incas de Inca Garcilaso de la Vega, Les Incas d'Alfred Métraux, L'Autre Sentier d' Hernando de Soto, La Ville et les Chiens de Mario Vargas Llosa (Gallimard, 1981), Trilogie Inca, d'Antoine B. Daniel, et enfin, pour avoir une idée vivante de cette civilisation Les Sept Boules de cristal et Le temple du Soleil du créateur de BD Hergé.

Danse et musique

Les Boliviens sont férus de ces deux modes d'expression. Plus qu'au Pérou, on trouve en Bolivie de nombreux instruments typiques de la musique andine. La wankara, bombo, quena (flûte droite), le charango (sorte de petite guitare), la zampoña (flûte de Pan) ou la tinya (tambour) comptent parmi ses représentants les plus célèbres. On peut écouter des groupes jouer des airs folkloriques - souvent en les admirant danser – tout en dégustant de la nourriture locale dans les peñas, qui, de lieux populaires deviennent peu à peu des lieux très touristiques. La danse est une des pierres fondatrices de la socialisation : les dîners sont bien souvent un prétexte à faire un tour de piste. Les danses les plus populaires sont la Wisphala, le Pujllay, la gracieuse marinera ou la brûlante alcatraz. Dans les boîtes de nuit, les jeunes se déhanchent sur du rock espagnol, de la salsa, du merengue, de la cumbia, ou de la chicha, importées de Colombie. Pour la petite histoire, c'est un groupe bolivien de Cochabamba qui est à l'origine de la fameuse lambada, plagiée par les Brésiliens du groupe Kaoma.

En cliquant sur "je m'inscris", j'accepte de recevoir les offres de Promovacances et de ses partenaires

X Fermer