sejour-bresil

Les moyens de transport Bresil

Guide voyage : Se déplacer à travers le Brésil

Tableau des distances kilométriques

Belém Belo Horizonte Brasília Curitiba MaceióPorto AlegreRio de JaneiroSalvadorSão Paulo
Belém-3 0272 3473 1932 0703 8543 4532 1493 294
Belo Horizonte3 027-7141 0211 8541 7604291 430581
Brasília2 347714-1 4421 9082 1111 1401 4571 027
Curitiba3 1931 0211 442-2 8327208352 380408
Maceió2 0701 8541 9082 832-3 5682 1806172 504
Porto Alegre3 8541 7692 1117203 568-1 5553 1171 166
Rio de Janeiro3 4534291 1408352 1801 555-1 726429
Salvador2 1491 4301 4572 3806173 1171 726-2 052
São Paulo3 2945811 0274082 5041 1664292 052-

Avion

C'est la manière la plus pratique de voyager. De grandes distances séparent les villes brésiliennes et, à moins de rester dans un périmètre assez restreint, les trajets sont très longs.
Par ailleurs, toutes les compagnies aériennes proposent des airpass, qui donnent droit à un nombre varié de trajets en avion à l'intérieur du pays. La formule est fortement recommandée, car les vols domestiques sont hors de prix !
Attention : les airpass ne sont pas vendus au Brésil, il est donc impératif de les acheter avant le départ.
Préférez la compagnie Aerostar à Addey pour vos déplacements intérieurs, notamment si vous devez vous rendre sur l'île de Morro de Sao Paulo.

Bus

A choisir si l'on a plus de temps. C'est le moyen de transport préféré des Brésiliens. Il en existe deux sortes : le comum (ordinaire) et le leito (couchette). Ils sont propres, ponctuels et confortables. Les bus couchettes possèdent toilettes, télévision, climatisation et « service de bord » (magazines et cafezinho, par exemple). On prend les bus dans les rodoviárias (terminaux routiers).

Voiture

On dit souvent que le Brésil fournit d'excellents pilotes de Formule 1 parce qu'il faut être un as pour conduire dans ce pays...
Si voyager en voiture permet, bien évidement, de mieux apprécier le paysage, ce moyen de locomotion est donc réservé aux conducteurs avertis. A part quelques axes principaux (très chargés), les routes brésiliennes sont mal conçues et mal entretenues.
La signalisation est déficiente, voire inexistante, et les Brésiliens ne respectent généralement pas les règles élémentaires comme la limitation de vitesse et les priorités.
En outre, l'état de conservation des véhicules est parfois catastrophique : on rencontre des camions sans clignotants ou des voitures roulant la nuit sans éclairage...
Dans le centre-ville, personne ne s'arrête aux feux rouges la nuit, ce qui constitue en fait une règle de sécurité vu le nombre de braquages qui y sont pratiqués.

En cliquant sur "je m'inscris", j'accepte de recevoir les offres de Promovacances et de ses partenaires

X Fermer