sejour-egypte

Les informations pratiques Egypte

Voyage Egypte : Guide pratique

Chiffres

Les Egyptiens n'utilisent pas les chiffres arabes mais les chiffres indiens

Eau

Si, au Caire, l'eau du robinet est potable malgré une odeur et un goût fortement javellisés, en dehors de la capitale, il faut boire exclusivement de l'eau minérale. La meilleure est sans conteste Baraka. Largement leader sur le marché égyptien, Baraka est une filiale du groupe Perrier-Vittel, et offre toutes les garanties qualité du leader mondial sur le marché de l'eau embouteillée. Avoir le réflexe Baraka, c'est se mettre à coup sûr à l'abri des mauvaises surprises !

Electricité

220 volts partout.

Heure locale

Quand il est 12 h à Paris, il est 13 h au Caire.

Horaires d'ouverture

Le jour officiel de repos est le vendredi. Mais nombre de boutiques sont fermées plutôt le dimanche. A vrai dire, il n'est pas toujours facile de se retrouver dans les heures d'ouverture et de fermeture, surtout pendant le Ramadan. De toute façon, mieux vaut se renseigner systématiquement.
Les administrations sont ouvertes de 9 h à 14 h, sauf le vendredi.
Les banques ouvrent de 8 h 30 12 h 30 (de 10 h à 12 h le dimanche) et ferment le vendredi.
Les magasins sont ouverts dans leur grande majorité toute la journée, parfois jusqu'à 22 h.
Les musées accueillent le public en général de 9 h à 16 h en hiver, 17 h en été. Le vendredi, ils ferment leurs portes, pour la grande prière, de 11 h 30 à 13 h 30.

Informations touristiques

Chaque grand hôtel possède un petit bureau d'informations pour les touristes. Sinon, il faut s'span="adresse"er aux offices touristiques locaux. Feuilleter également le mensuel Cairo Today, qui publie des reportages et des informations intéressants.
En cas de problème, s'span="adresse"er à la police touristique, dont les fonctionnaires sont présents sur tous les sites.

Marchandage

Presque un rite. Ce petit jeu demande de la patience et de la bonne humeur : quelle que soit la tournure de la discussion, ne jamais perdre son sourire, c'est le meilleur moyen d'arriver à ses fins. Il faut se débrouiller pour que ce soit toujours le vendeur qui annonce le prix en premier, puis on peut lui proposer un prix nettement inférieur. Il poussera des cris d'effroi qui font eux aussi, partie du rite. Faire mine de partir : s'il ne se manifeste pas c'est que la proposition était effectivement scandaleusement basse. Dans ce cas, on peut augmenter un peu la mise.
Quelques thés plus tard, chacun se rangera à un compromis et tout le monde sera satisfait.
Pour les taxis, toujours marchander avant le départ, sauf pour les taxis collectifs, où les prix sont fixés en fonction des trajets.

Médias

Evidemment, si on ne connaît pas l'arabe, le choix sera réduit... La presse égyptienne est l'une des plus anciennes de la région. Quant à la radio et à la télévision, elles ont très longtemps fait figure de référence dans l'ensemble du monde arabe, du Maroc à l'Irak. Un quotidien paraît en français au Caire : le Progrès égyptien. L'hebdomadaire El-Ahram Hebdo est de meilleure qualité. En anglais, on trouve le quotidien The Egyptian Gazette, les hebdomadaires Al-Ahram Weekly et Cairo Today, et le mensuel Egypt Today. A la télévision, un journal en langue française est proposé chaque soir à 19 h. sur la deuxième chaîne et les programmes de la radio nationale font la part belle aux chansons françaises.

Poste et communications

L'affranchissement des lettres pour l'étranger coûte 1,30 LE. Le courrier met de 5 à 10 jours pour parvenir en Europe.
Tous les hôtels 5 étoiles possèdent des services de communication. Mais il faut payer la minute vers l'Europe bien plus cher que dans les centraux téléphoniques, qui fonctionnent parfaitement et sont ouverts 24 heures sur 24. Il existe des cartes de téléphone, que l'on peut acheter dans les centraux et qui sont très pratiques pour appeler à l'étranger sans faire la queue. Les téléphones mobiles français passent très bien, mais le roaming est à un prix prohibitif.
Pour téléphoner en France, composez le 00 33 puis le numéro sans le 0.

Pourboires

Le bakchich devrait être inscrit dans la Constitution... Le guide, le serveur du restaurant, le portier, le bagagiste : autant de gens qui rendent service et que l'on peut remercier en versant un bakchich, en général de quelques livres égyptiennes. Dans les administrations, le pourboire se transforme en pot-de-vin (discret) pour faire avancer un dossier plus vite ou régler une petite affaire. Ne pas s'y risquer : d'une part, cela relève de la corruption (endémique, il est vrai), d'autre part, il faut être Egyptien pour démêler les codes et ne pas se tromper.
De nombreux enfants assaillent les touristes en criant « Bakchich ! ». Si on souhaite faire un geste, il est préférable de le faire discrètement. Sans quoi, c'est tout le village qui se précipitera.

Sécurité

Hormis des troubles sporadiques en Moyenne-Egypte, le pays est extrêmement sûr. Etant donné la pauvreté et la surpopulation qui règnent, c'est même très étonnant. Ne pas tenter le diable en arborant des signes de richesse ostentatoires.

En cliquant sur "je m'inscris", j'accepte de recevoir les offres de Promovacances et de ses partenaires

X Fermer