Gastronomie indienne : Plats végétariens et boissons

Extrêmement savoureuse, la cuisine indienne est à base de plats en sauce et de riz. On peut la déguster dans les restaurants routiers, les échoppes ambulantes ou les restaurants traditionnels… Même dans les établissements les plus modestes, qui se contentent souvent de proposer un plat unique végétarien (mélange de curries de légumes accompagnés de chapati, galette de blé complet), On est rarement déçu ! En Inde et au Népal, le dal, des lentilles en sauce, est le plat le plus répandu. Les mets élaborés qui reviennent fréquemment sont le biryani (mouton ou poulet mélangé au riz), le tandoori, cuit dans un four en argile, et les curries, plus ou moins épicés. Dans la rue, on trouve le plus souvent pakora (légumes frits) et samosa (beignets de viande ou de légumes épicés). Côté boissons, L'incomparable tchai, un thé au lait sucré à la cardamome, s'impose comme la boisson nationale indienne et népalaise. Dans les monastères, le thé est accommodé au beurre de yak. Un breuvage déconcertant à tester au moins une fois ! En dehors des jus de fruits fraîchement pressés et des milk-shakes qu'on se gardera de consommer dans des endroits douteux, le lassi, à base de yaourt est absolument délicieux. Il est soit salé, soit sucré, soit avec des morceaux de fruits. En Inde, il n'est pas toujours aisé de trouver de l'alcool : dans certaines villes de pèlerinage, il est purement interdit. Cependant, en dehors des hôtels et restaurants de classe internationale, on peut acheter des bouteilles de whisky et rhum locaux dans des boutiques spécialisées. On trouve généralement de la bière locale dans tous les restaurants touristiques et, au Népal, un peu partout dans les échoppes.

En cliquant sur "je m'inscris", j'accepte de recevoir les offres de Promovacances et de ses partenaires

X Fermer