sejour-nepal

Guide des régions Népalaises

La plaine du Teraï

Cette région basse enregistre une altitude moyenne avoisinant les 200m et une importante densité démographique. 50% de la population du royaume habite ici. Terre d'alluvions et de rizières formant le piémont de la grande plaine du Gange, elle s'enorgueillit d'une végétation des plus luxuriantes. A voir en priorité : le parc royal de Chitwan, ancien terrain de chasse des aristocrates qui sert maintenant de réserve aux éléphants, rhinocéros, tigres, léopards et ours. Créé en 1973, ce parc de 1431 km2 est recouvert à 70% par une forêt de sal, le reste consistant en savanes et forêts riveraine. Il abrite plus d'une cinquantaine d'espèces de mammifères (Rhinocéros; tigre royal du Bengale, dauphin du Gange et Gavial) et 400 sortes d'oiseaux différentes.

Les Siwalik et la chaîne du Mahabharat

Les Siwalik, ou collines des Churia, amorcent les premiers sommets de l'Himalaya. Leurs crêtes, d'une altitude moyenne de 900 m, atteignent 1500m par endroits et sont séparées par de larges vallées envahies par la forêt vierge. Le manque d'eau explique le faible peuplement de cette région. En continuant vers le nord, on voit surgir la chaîne suivante, celle du Mahabharat Lekh. Ses pics très escarpés culminent à 3000 m en formant un rempart entre la plaine du Teraï et le plateau népalais. Trois rivières entaillent ces montagnes : la Karnali, la Narayani et la Sapt Kosi.

Le plateau népalais

Au coeur du pays, cette bande de 100m de large également nommée Pahar constitue le plus important niveau et celui le plus peuplé du Népal. Il est protégé au sud par le Mahabharata Lekh et au nord par l'Himalaya. Il est irrigué par des fleuves transversaux qui le partagent en 9 bassins naturels et fertiles. On trouve ici les belles vallées de Katmandou, Banepa, et Pokhara.

La vallée de Katmandou

C'est le coeur historique du pays. Ses trois villes principales sont : Katmandou, Patan et Bhaktapur, trois véritables musées à ciel ouvert parsemés d'une multitude de temples de styles divers et de monastères bouddhiques, parmi lesquels, notamment, le temple de Kumbeshwar et les monuments bâtis sous le règne du roi malla Bhupatindra. Au pied de l'Annapurna, la région de Pokhara est elle aussi unique et magnifique. C'est la région la plus en vogue pour le trekking.

La chaîne himalayenne

Elle comptabilise 14 sommets dépassant les 8000m, dont 9 situés au Népal ou sur ses confins, à savoir : l'Everest (appelé « Sagarmatha », en népalais, 8850 m), le Kanchenjunga (8598 m), le Lhotsé (8571 m), le Makalu (8470 m), le Dhaulagiri (8172 m), le Manaslu (8156 m), le Cho Oyu (8153 m), l'annapurna (8091 m) et le Shislha Pangma (8013 m). Ces sommets sont eux même entourés de 100 pics de 7000 m qui constituent une muraille géante. Cette région, cultivée en terrasses, est la plus visitée après celle de l'Annapurna. Nichées au sein de l'Himalaya, les belles vallées glaciaires de Langtang, et Kali Gandaki présentent encore d'autres types d'écosystèmes, tandis que le nord de l'Himalaya, qui inclut les vallées de Mustang, Manang et Dolpo, est une région désertique assez semblable au plateau tibétain, située à une altitude moyenne de 6000 m.

En cliquant sur "je m'inscris", j'accepte de recevoir les offres de Promovacances et de ses partenaires

X Fermer