Population et démographie du Sénégal

Comme la plupart des pays du monde, le Sénégal se trouve confronté à l'exode rural d'une population qui croît de 2,5 % par an. Dakar et ses banlieues regroupent un Sénégalais sur cinq, avec un taux de progression annuel de 4 %. L'actuelle espérance de vie est de 49 ans, tandis que 55 % de la population a moins de vingt ans. Le pays se compose d'une vingtaine d'ethnies appartenant à trois religions différentes, sans compter les présences maure, libanaise et européenne : au total, environ 50 000 non-Africains, dont près de 20 000 Français. Malgré la complexité d'une telle réalité humaine, le Sénégal forme une nation unie. Les différences demeurent pourtant très perceptibles entre les principales ethnies :
Les Wolof : ils vivaient au nord et au centre du pays, avant de se répartir dans toutes les régions. Les hommes, grands et minces, les femmes, élégantes et distantes, sont faciles à reconnaître. Les Wolof sont considérés comme d'excellents agriculteurs, spécialistes de l'arachide. Aujourd'hui, ils tendent à se concentrer dans les villes, où la plupart des activités d'encadrement sont entre leurs mains. Le président Abdou Diouf est un Wolof. Musulmans. 40 % de la population.
Les Lébou : pêcheurs surdoués, ils occupèrent, les premiers, la presqu'île du Cap-Vert. Ce sont de très proches parents des Wolof. Musulmans.
Les Sérère : eux aussi, semblet-il, appartenaient à l'ethnie des Wolof au début de notre ère. Souvent cultivateurs et éleveurs, plus rarement pêcheurs, on les rencontre sur la Petite Côte et dans la région du Sine-Saloum. Musulmans et catholiques. 18 % de la population.
Les Peul : ce sont d'abord des hommes du désert, de fiers nomades d'une étrange beauté. Eleveurs de zébus, ils promènent leurs immenses troupeaux dans le Ferlo, la vallée du fleuve Sénégal et la Haute-Casamance. Leurs origines demeurent mystérieuses. Certains historiens les font venir d'Egypte, d'autres de l'Inde. Longtemps animistes, aujourd'hui musulmans. 12 % de la population.
Les Toucouleur : issus des Peul et des Sérère, ils se convertirent très tôt à l'islam. Longtemps agriculteurs, notamment sur les rives du fleuve Sénégal, ils gagnent peu à peu les villes. Beaucoup d'entre eux habitent aujourd'hui la France. Musulmans. 10 % de la population.
Les Mandingue : issus d'une race de guerriers musulmans, ils peuplent la Moyenne et la Haute-Casamance. Musulmans. 9 % de la population.
Les Diola : l'ethnie dominante de la Casamance. Ils sont cultivateurs et règnent sur la plupart des rizières. Très attachés à leurs coutumes, ils ont toujours témoigné d'un grand esprit d'indépendance. Animistes, catholiques et musulmans. 9 % de la population.

En cliquant sur "je m'inscris", j'accepte de recevoir les offres de Promovacances et de ses partenaires

X Fermer