Cuisine et boissons Sicile et Italie du Sud

Cuisine traditionnelle de l'Italie du Sud

La cuisine sicilienne est une des plus simples mais aussi des meilleures d'Italie. Les hors-d'oeuvre (antipasti) sont marqués par l'aubergine et le poisson, qu'on retrouve dans les pâtes à la sicilienne (pasta con le sarde) et à la Norma (à base d'aubergines). Les Siciliens ont un faible pour les grosses pâtes (cannelloni, cavatieddi, maccaruneddi…) et mangent le riz moins en risotto (plat des Milanais honnis) que moulé en boulettes en forme d'orange (arancini) - un en-cas incontournable.
Pour la viande, on note une prédominance du lapin et de l'agneau recouverts de sauce piquante. Mais le chevreau et le veau se mangent plutôt farcis. A essayer : le falsomagro, rôti fourré au fromage, salami, oeufs et oignons.
Pour ce qui est du poisson, le thon (tonno) ainsi que ses oeufs (bottaga) et l'espadon (pesce spada) tiennent le haut du pavé. Le calamar est servi frit ou pané, relevé d'ail, et la morue séchée (baccalà) a ses adeptes à Messine.
A l'intérieur des terres on vous proposera les amareddi, des légumes accompagnés de saucisses. Autre spécialité, le cuscusu, le couscous au poisson qui, peut-être, s'est conservé sous sa forme originale, inventé non en Afrique du Nord, mais à… Alep ! On le dégustera dans quelques restaurants et chez certains traiteurs traditionnels de Marsala. Ailleurs, il prend souvent la forme surprenante d'une soupe de pâtes !
Si les fromages, tels que le pecorino ou la ricotta, sont plutôt typiques du sud de la péninsule, la Sicile est fière de son fromage de brebis, ainsi que de son pain, qui mérite un hommage : parfumé aux grains de fenouil ou de sésame, c'est une véritable gourmandise.
Côté desserts, la Sicile produit de nombreuses variétés d'agrumes (oranges, citrons, figues) que l'on déguste confits ou accompagnés de pâte d'amandes. N'oubliez pas de goûter aux cannoli, des biscuits durs roulés et fourrés à la ricotta, tout comme l'omniprésente cassate (cassata siciliana), qui n'est pas la glace que nous connaissons, mais bien une sorte de génoise crémeuse saturée de fruits confits et recouverte d'une couche de massepain en guise de décoration. Pour digérer, rien ne vaut un café, véritable espresso (pour avoir une dose d'Europe du Nord, commander un double, doppio), dont la force est atténuée par beaucoup de sucre Le saviez-vous ? Espresso ne veut pas dire « rapide » mais « exprimé » (par infiltration).

Les alcools

Rouges et surtout blancs, les vins siciliens sont aussi nombreux que surprenants : le plus connu reste le marsala. Protégé par une appellation contrôlée, il n'existe plus sous les formes à l'oeuf (all'uovo) et aux amandes (alle mandorle) qui l'ont pourtant rendu célèbre.
La malvoisie(malvasiu), très rare, le zibbibù et le muscat(muscatu), sont des vins liquoreux, produits dans les îles Lipari ou à Pantelleria. Moins sucrés, les vins de l'Etna peuvent être aussi plus subtils. La Sicile brandit également deux autres gloires alcoolisées : Averno (un amer) et Tutone (un anis).

En cliquant sur "je m'inscris", j'accepte de recevoir les offres de Promovacances et de ses partenaires

X Fermer