Cuisine et boissons Tunisie

Méchoui et autres spécialistés Tunisiennes

Si inventive qu'elle mérite d'être élevée au rang d'un véritable art traditionnel, la cuisine tunisienne marie le mouton ou le poisson à des légumes variés, les accommodant de coriandre, d'anis ou de cumin. Sans oublier le citron et l'huile d'olive.
Le menu commence souvent par une « chorba », délicieuse soupe à l'orge, ou un « brick », une crêpe très fine de pâte feuilletée farcie d'un oeuf, de thon ou de viande hachée, frite à l'huile. A moins de préférer une « salade méchouia » faite de tomates, poivrons, thon, oeufs durs, oignons coupés en petits morceaux et passés au four.
Le couscous est depuis toujours le plat national. Complet, salé, sucré, aux amandes, aux herbes, il se décline en une infinie variété de préparations : selon les cas, mouton, poisson, herbes, poulet, brochettes, etc., accompagnent une semoule cuite à la vapeur servie avec un ragoût de légumes et de la harissa, une purée très relevée de piment et d'ail. Autre spécialité nationale, « le complet » est un assortiment de poissons (daurade, loup, rouget, mérou...) servi avec des tomates et des poivrons.
On ne manquera pas de goûter également le « tagine », une sorte de quiche, la « chakchouka », une ratatouille servie avec un oeuf poché, l'agneau « à la gargoulette », cuit dans une jarre de terre avec des tomates et des pommes de terre, et le « méchoui », de l'agneau ou du mouton grillé.
Les pâtisseries orientales abondent : baklavas parfumés à la fleur d'oranger, aux amandes et aux pistaches, loukoums, makhrouds (gâteaux de semoule farcis de dattes), cornes de gazelle au miel.
On boit du thé à la menthe, vert et très sucré, et parfois proposé avec des pignons, de la bière locale, la Celtia, divers sodas, des jus de fruits frais et de l'eau minérale (la Safia est la plus courante). Les vignobles locaux produisent des vins agréables : muscat de Kélibia, magon rouge, mornag, rosé de Tabarka. A goûter également, les alcools, la boukha, à base de figue, ou la thibarine, fabriquée avec des dattes. Les Tunisiens mangent rarement au restaurant. Les bonnes tables sont assez rares, mais on trouve partout des « gargotes » rustiques où déguster des grillades délicieuses.

En cliquant sur "je m'inscris", j'accepte de recevoir les offres de Promovacances et de ses partenaires

X Fermer