01 73 27 55 55*

Nos conseillers sont à votre écoute (*prix d'un appel local.)
Lun au Sam : 9-20h / Dim : 10-18h
Pour nous appeler depuis l'étranger,
merci de cliquer ici
Fermer
Ma sélection ()

Pour ajouter un séjour à votre sélection :

1 - Rendez-vous sur votre séjour

2 - Cliquez sur "Ajouter à ma sélection"

Plage - Casa Marina Beach 3* Saint Domingue Republique Dominicaine

Republique Dominicaine | Séjour Puerto Plata

Hôtel Casa Marina Beach

note Tripadvisor
Note des voyageurs TripAdvisor

Sur la base de 4955 avis***

dès

776ttc / pers.

Prochain départ à ce prix : PARIS, le 18/11/2020

Réf : 1273030005443060102 (8J/6N)
Jardin Parking Room service Piscine Activités enfants Réception 24/24 Coffre fort Discothèque Court de tennis

Voir le descriptif

Nos prix TTC comprennent

  • Dans le cadre d'un séjour
  • Vols aller retour opérés par les compagnies Air Europa, Iberia, Air France (informations données à titre indicatif sous réserve de modification) hors franchise bagages
  • Logement à l'hôtel Casa Marina Beach en chambre double standard pour le nombre de nuits indiqué dans le calendrier
  • La formule All Inclusive
  • Les taxes d'aéroport et de solidarité
tout voir

Nos prix TTC ne comprennent pas

  • Dans le cadre d'un séjour
  • Les frais de dossier
  • Les assurances facultatives
  • Les autres repas et les boissons
  • Les activités et excursions payantes
  • Les dépenses d'ordre personnel
  • Les transferts entre aéroport et hôtel
  • Les éventuels frais de bagage facturés par la compagnie aérienne (pour connaître le montant de ces frais, veuillez vous rapprocher de la compagnie)
  • Les bagages cabines pour certaines compagnies
tout voir

Ce séjour est vendu uniquement en mode . Pour les dates Flexi, les prix et pensions sont suceptibles d'évoluer en étape 2 de votre commande en fonction des disponibilités. Voir les conditions

dernières demandes Republique Dominicaine

  • il y a 1 h et 10 min

    3 personnes pour un voyage

    le 10/12/2020

  • il y a 1 h et 10 min

    3 personnes pour un voyage

    le 10/12/2020

  • il y a 1 h et 13 min

    3 personnes pour un voyage

    le 08/12/2020

  • il y a 1 h et 13 min

    2 personnes pour un voyage

    le 15/01/2021

  • il y a 1 h et 13 min

    3 personnes pour un voyage

    le 08/12/2020

  • il y a 1 h et 13 min

    3 personnes pour un voyage

    le 08/12/2020

  • il y a 1 h et 14 min

    3 personnes pour un voyage

    le 08/12/2020

  • il y a 17 h et 33 min

    3 personnes pour un voyage

    le 10/12/2020

  • il y a 17 h et 53 min

    3 personnes pour un voyage

    le 08/12/2020

  • il y a 17 h et 53 min

    3 personnes pour un voyage

    le 08/12/2020

Nouveau

Bénéficiez de notre nouvelle garantie

Réservez l'esprit tranquille ! Si une nouvelle épidémie devait survenir au cours de votre voyage, l'option propose de solides garanties

(cette option est disponible à l'étape « paiement » lors de votre réservation).

  • Prise en charge des frais de rapatriement aériens pour vous ramener en France si le vol retour prévu est annulé,
  • Hébergement en pension compléte à destination le temps que l'on vous trouve un vol de remplacement,
  • Remboursement de 80€ par personne et par nuitée non consommée en cas de retour anticipé,
  • Garantie en cas de refus d'embarquement par la compagnie aérienne au moment de votre départ pour cause de fièvre
Détail des garanties

La destination

La République dominicaine,situé dans les Grandes Antilles, est un authentique petit coin de paradis. Les cascades longeant les massifs montagneux, les forêts et vallées verdoyantes, les baleines nageant près des côtes et les plages ombragées de cocotiers contribuent largement au charme de ce pays. Pour les passionnés de randonnée, la République Dominicaine vous offre un grand nombre de parcs nationaux préservés, à l'instar de Los Haïtises, parc parsemé de mangroves. La Cordillère Centrale, regroupe aussi les parcs Armando Bermúdez et José del Carmen Ramírez. Les aventuriers pourront opter pour l'ascension du Pico Duarte, le sommet le plus élevé des Antilles culminant à 3175 mètres. Le parc sous-marin La Caleta, sur la partie Est de la capitale, fera le bonheur des amateurs de plongée. La République Dominicaine est au cœur d'un savant mélange de culture européenne, antillaise et Taïno. Profitez-en pour vous imprégner de l'histoire du pays à travers la visite du musée Taïno. Entre deux excursions, vivez des moments chaleureux en partant à la rencontre des habitants, en apprenant la danse bachata ou le merengue, ou en goûtant au rhum local. Les voyageurs en quête de farniente, de soleil et d'activités nautiques longeront la Costa del Coco, sur la côte Est du pays pour se retrouver au cœur de magnifiques criques.
Saint-Domingue, la plus importante ville du pays, vibre au rythme de la musique merengue. Dynamique avec une architecture unique, elle se trouve au sud de la République Dominicaine, à l'embouchure de la rivière Ozama. La zone coloniale, inscrite au Patrimoine Mondial de l'UNESCO, est un passage incontournable lors de vos visites. Elle regorge de monuments historiques exceptionnels, comme la résidence de Christophe Colomb, la forteresse Ozama ou le Phare de Colomb. Un large choix de musées attend également les passionnés d'histoire, à l'instar du musée Mundo de Ambar, exclusivement dédié à l'ambre. N'oubliez pas non plus le musée Taïno, relatant l'histoire étonnante des Taïnos. Saint-Domingue dispose également d'un magnifique jardin botanique à découvrir à bord d'un petit train ou lors d'une promenade. Découvrez par ailleurs l'artisanat fascinant notamment les instruments de musique locaux au style original. Vos papilles voyageront aussi à travers la découverte de plats typiques dont le plat national : le Sancocho.

L'hôtel

Situé dans une baie fantastique pour la baignade, l'hôtel est à seulement 10 minutes de marche du centre-ville de Sosua, où vous trouverez de nombreux commerces, des bars, des restaurants et des discothèques. 20 minutes suffiront pour rejoindre l'aéroport international de Puerto Plata.

L'hôtel compte en tout 378 chambres, réparties sur 3 étages. Avec les hôtels jumelés, l'hôtel forme un grand complexe de vacances, dont les installations sont ouvertes à toute la clientèle. Un hall d'accueil vous attend avec une réception ouverte 24h/24h. L'équipement comprend des boutiques, un magasin de souvenirs, un coiffeur, plusieurs bars, une discothèque et plusieurs restaurants (buffet, italien, mexicain, grill avec poisson, tous climatisé et avec chaises pour enfants). Un service de chambre et de blanchisserie, un mini-club et une aire de jeu sont aussi à votre disposition. Les voitures peuvent être garées sur le parking ou dans le garage.

Agréablement aménagées, les chambres climatisées sont équipées d'une salle de bain avec WC et douche, d'un téléphone avec ligne directe, de la télévision par câble et satellite, d'un lit double, d'un coffre-fort et d'un balcon ou d'une terrasse.

Un centre aquatique avec 3 piscines d'extérieur, un bassin pour enfants, un jacuzzi, une terrasse ensoleillée avec des chaises longues et des parasols (contre supplément) et un pool-/snack-bar se trouvent sur le domaine. Le complexe vous propose aussi de nombreux massages (contre supplément) et activités sportives : plongée en apnée dans la piscine, planche à voile, navigation à la voile, tennis (3 courts, projecteurs contre supplément), tennis de table, aérobic, vélos/VTT, billard, fléchettes et pétanque. Un programme d'animations veille au divertissement des hôtes de jour comme de nuit avec des compétitions sportives, des jeux dans la piscine et des spectacles.

Santé et Sécurite

Avant votre départ, veuillez consulter le site du ministère des Affaires étrangères pour connaître les risques sanitaires éventuels qui peuvent concerner votre destination : www.diplomatie.gouv.fr

Attention

* Mesures de sécurité aérienne sur les bagages: mesures de restriction sur les liquides contenus dans les bagages.
* Dans le cas des vols charter, les horaires de ceux-ci sont déterminés dans les 48 heures précédant le départ. Les vols peuvent s'effectuer de jour comme de nuit, le premier et le dernier jour du voyage étant consacré au transport. L'organisateur n'ayant pas la maîtrise du choix des horaires, il ne saurait être tenu pour responsable en cas de départ tardif et/ou de retour matinal le dernier jour. En particulier, le départ pouvant avoir lieu tard en soirée, la date effective de départ peut être celle du lendemain. Les horaires vous seront communiqués par mail ou par fax, sur votre convocation aéroport dans les 48 heures précédant le départ. Chaque passager est tenu de reconfirmer son vol retour au plus tard 72 heures avant son retour au numéro de téléphone se trouvant sur son billet ou sur sa convocation ou auprés de notre représentant local. Les horaires de retour définitifs vous seront communiqués par notre représentant local dans les 48 heures précédant le retour.
* Les compagnies aériennes utilisées ont toutes reçu les autorisations requises par les autorités compétentes de l'aviation civile.
* Les frais obligatoires de visa, de carte touristique et en général les frais d'entrée dans le pays de destination sont toujours à la charge du client en plus du prix du vol, du séjour ou du circuit déjà réglés.
* L'homologation et le classement touristique des modes d'hébergement correspondent à la réglementation ou aux usages du pays de destination.

INFORMATIONS AUX VOYAGEURS :

La situation climatique, politique, sanitaire, réglementaire de chaque pays du monde pouvant changer subitement et sans préavis nous vous invitons à consulter avant votre départ les sites Internet suivants afin de prendre connaissance des éventuelles restrictions, obligations ou tout simplement des informations relatives à votre destination.

Ministère de la Santé, Institut de veille sanitaire, Méteo France Voyage, Ministère des Affaires Etrangères, Documents légaux pour la sortie du territoire.

Toutefois il est rappelé qu'aucune région du monde ni aucun pays ne peuvent être considérés comme étant à l'abri du risque terroriste.

Publicité

L'avis de nos clients

Hôtel Casa Marina Beach

Note moyenne

2/5

A DECONSEILLER

Note des voyageurs Promovacances
Sur la base de 21 avis

Les avis TripAdvisor

note Tripadvisor

Par Daniel8688 | Catégorie : En couple

Nous sommes allés a la Casa Marina du 10 au 17 mars dernier et encore une fois nous avons appréciés l‘hotel et le Resort en général. Nous avions pris un surclassement De Luxe et tout etait parfais. Propreté, nourriture, servie au bar un peu lent car il y a seulement un employé pour le service, mais nous sommes en vacance donc rien ne presse. Les piscines et la mer sont tres bien. Je recommande la Casa Marina pour sa situation géographie car c est un plein centre-ville de Sosua avec tout les services adéquats.et bien sur la plage publique. Chao Nous sommes allés a la Casa Marina du 10 au 17 mars dernier et encore une fois nous avons appréciés l‘hotel et le Resort en général. Nous avions pris un surclassement De Luxe et tout etait parfais. Propreté, nourriture, servie au bar un peu lent car il y a seulement un employé pour le service, mais nous sommes en vacance donc rien ne presse. Les piscines et la mer sont tres bien. Je recommande la Casa Marina pour sa situation géographie car c est un plein centre-ville de Sosua avec tout les services adéquats.et bien sur la plage publique. Chao ...+
note Tripadvisor

Par elviajeroParis

J’ai séjourné dans cet hôtel du 8 au 22 mars 2020, chambre 2315. Mon commentaire se divisera en deux parties. La première partie exclue tout se qui a été concerné , de près, ou de loin, par le coronavirus, et donc, concrètement, ne concerne que ma première semaine de séjour. La seconde partie traitera de la gestion de crise du coronavirus par l’hôtel. 1ère partie Cet hôtel présente beaucoup de points communs avec l’hôtel Grand Paradise, Playa Dorada, Puerto Plata, qui fait partie de la même chaîne Amhsa, dans lequel j’avais séjourné en septembre dernier. J’avais laissé un commentaire concernant cet autre hôtel de la même chaîne, que vous trouverez aisément en cliquant sur mon pseudo, puis sur « avis » Pour venir dans cet hôtel (ou tout autre hôtel de cette région) il y a lieu de noter qu’aucun voyagiste français ne le propose car l’aéroport de Puerto Plata (à 8 km) est très mal desservi depuis la France. : acheter le vol TUIfly Bruxelles – Puerto Plata du dimanche, et réserver (en ce qui me concerne, agence allemande) l’hôtel et seulement l’hôtel. Donc il ne peut pas s’agir d’un voyage packagé. Lors de mon arrivée, à la réception, on me donne ma clef (une carte) et une autre carte pour une serviette de plage, le tout dans une pochette sur laquelle est imprimé le plan de l’hôtel. Ne vous fiez pas à ce plan qui était peut être exact il y a bien des années, mais qui ne l’est plus du tout ! Pour trouver (sous la pluie) le restaurant buffet, j’ai dû demander…. L’immeuble dans lequel se trouvait ma chambre, composé d’un rez de chaussée, et de deux étages, est tout en longueur (au pifomètre, environ 150 mètres) avec un couloir central, à chaque étage, qui va d’un bout de l’immeuble à l’autre. Ceci implique qu’il résonne. Donc, si la nuit deux personnes parlent (même sans élever la voix) à un bout du couloir, elles réveillent tout le monde de cet étage… Arrivant en fin d’après midi le dimanche 8 mars (tard le soir en heure française) par le seul vol hebdomadaire TUIfly, après un dîner minimal, je n’avais qu’une hâte, aller me coucher. Le lendemain matin, après être allé, à quelques centaines de mètres, changer de l’argent hors de l’hôtel (c’est nettement mieux!!!) , je retourne à la réception, pour louer le coffre fort de ma chambre, donc du 9 mars au 22 mars, soit 13 jours. On m’annonce un prix de 30 dollars US. Donc je demande le prix en pesos, et paie 1590 pesos. En euros, ça correspondrait à, environ, 26,50 euros. Je retourne donc à ma chambre, et là, je jette un œil au reçu numéroté (202794) qui m’a été délivré. Il est établi sur le type de reçu standard « caseca » que j’ai toujours vu utilisé dans les hôtels tout inclus de ce pays, pour ce type de dépense. Et là, surprise. Je constate qu’on a bien écrit que je louais le coffre du 9 au 22 mars (ce qui correspond à 13 jours). Puis on a inscrit le prix par jour (2 dollars US) à multiplier par le nombre de jours. On a rectifié, par surcharge, le nombre de jours, pour, finalement, facturer 15 jours ! C’est à dire qu’on m’a fait payer 2 jours de plus… Il est difficile de croire à une simple erreur puisqu’on a rectifié, par surcharge, le nombre de jours facturés… Ce procédé de surfacturation est franchement inacceptable ! Mais vu le montant (4 dollars US), je n’ai pas trouvé utile de retourner à la réception pour protester. A la réception, je vois affiché qu’on peut avoir accès au wi fi pour, à partir de…..6 dollars US (environ 5,26 euros). Et ce prix est pour …. seulement 1 heure !!! Un conseil : sortez de l’hôtel, et regardez à droite. Vous verrez une boutique Claro (le principal opérateur téléphonique du pays). Vous y allez, muni de votre passeport, pour y acheter une carte SIM dominicaine (en espagnol chip – prononcez tchip). Et vous achetez un forfait Internet illimité 5 jours pour 140 pesos (environ 2,30 euros ou 2,80 dollars US). Et vous aurez accès à Internet partout dans le pays, et pas seulement à l’hôtel, ce qui peut se révéler très utile lors de déplacements hors de l’hôtel. Puis, toujours le lendemain matin de mon arrivée, je me rend au bar qui se trouve à immédiate proximité du drapeau indiquant la baignade autorisée, ou pas, de la plage privée de l’hôtel. Je précise que je maîtrise plutôt bien la langue espagnole. Je demande à la serveuse d’un âge bien mûr, donc qu’on peut supposer expérimentée, une bananamama. Ce type de boisson se sert aussi bien aux enfants (donc sans alcool) qu’aux adultes (donc, éventuellement, mais seulement éventuellement, avec alcool). Je vois alors la serveuse, de loin, remplir largement mon gobelet de rhum, puis y ajouter la bananamama. Et elle pose le gobelet devant moi. Je lui dis que je veux une bananamama SANS alcool. Elle me répond qu’elle m’a servi ce que je lui ai demandé et rapproche le gobelet de moi ! Je lui répète donc, que je veux une bananamama SANS alcool. Elle me jette un regard noir et, la tête particulièrement renfrognée, me sert ce que je lui ai demandé… Bon, tout ça commence plutôt mal ! Au restaurant buffet, les plats à disposition correspondent à de la cuisine de tous les jours à la maison, et sont assez variés. A noter, toutefois que la viande de bœuf, le plus souvent, mérite plus le nom de barbaque que celui de viande, tant elle est immangeable. Au petit déjeuner, il y a toujours des croissants, mais, manifestement, ils s’agit de croissants qui, non seulement sont décongelés de la veille, mais, qui plus est, n’ont pas eu droit à un passage au four. Ils sont donc toujours rassis !!! Le bar du restaurant buffet est situé dans la zone réservée aux clients qui ont payé le supplément « select ». En conséquence, pas moyen de faire autrement que d’attendre d’être servi, pendant que les plats chauds…. refroidissent. Certes, les serveurs font ce qu’ils peuvent, très aimablement d’ailleurs, et toujours avec le sourire. Mais, vu leur nombre, et le nombre de touristes, ils ne peuvent pas faire de miracle. Et donc, c’est franchement une très mauvaise idée de ne pas permettre l’accès au bar du restaurant buffet à tous les clients…. J’en viens à ma chambre Elle est suffisamment grande, le ménage y est (bien) fait chaque jour. Mais la plupart des vos affaires devront rester dans votre valise. Outre quelques cintres sur une barre, le seul rangement disponible est un casier comportant 4 planches d’environ 30 sur 35 centimètres… La pression de l’eau dans la douche est, fréquemment, tout à fait insuffisante. Par ailleurs, régler le robinet pour avoir la bonne température (ni trop chaude, ni trop froide), nécessite un doigté de chirurgien car le robinet mitigeur aurait bien besoin d’être changé pour un usage plus facile. La télévision est dépourvue de télécommande. La chambre a un balcon assez grand, avec 2 chaises. Ajouter une petite table basse serait une bonne idée. La literie est confortable. Cet hôtel a de nombreux atouts pour être un très bon hôtel tout inclus. - Il donne directement sur une petite plage privée. Cependant, si le temps est venteux, la plage sera impraticable à cause des vagues qui balaieront toute la plage. Or cette région est plutôt venteuse… - sur le coté de l’hôtel, un escalier donne accès direct à une plage publique nettement plus grande, et plutôt sympathique. - les espaces verts sont très bien entretenus par les jardiniers - tout est plutôt agréable à l’oeil, un peu partout - la vue sur la mer, depuis le restaurant buffet, est plutôt agréable. - l’hôtel est dans la petite ville de Sosùa. Mais, surtout une fois la nuit tombée, restez dans l’hôtel...Ce n’est franchement pas une destination familiale, et encore moins pour les enfants, si vous voyez ce que je veux dire…. L’animation n’est pas à la hauteur. Il est clair que c’est la même personne qui recrute le personnel d’animation de cet hôtel et de l’hôtel, de la même chaîne, Grand Paradise de Puerto Plata. D’ailleurs, j’ai retrouvé, dans cet hôtel, une animatrice qui, en septembre dernier, exerçait à l’hôtel Grand Paradise. Ce recruteur ignore, manifestement, qu’avant toute autre chose, ce type d’emploi ne peut être occupé que par des personnes au caractère particulièrement extraverti. Si le caractère extraverti ou introverti n’a guère d’importance pour une femme de chambre, il n’en va pas de même pour un emploi d’animation, dans lequel la bonne volonté ne suffit pas !!! Outre un caractère extraverti, ce type d’emploi nécessite un minimum de qualification professionnelle. Mais ce minimum de qualification du personnel d’animation recruté n’est pas au rendez vous non plus. Les règles basiques que tout professionnel de l’animation connaît, et applique sans peine s’il a une personnalité extravertie et un minimum de discipline (mais seulement à ces conditions...), sont que, pour obtenir la participation des touristes aux diverses activités, il faut 1° respecter le programme d’animation affiché. Là, il est affiché, mais PAS DU TOUT respecté ! 2° Appeler à la participation d’une activité par micro ; 3° Et surtout, surtout, particulièrement lorsqu’ils sont peu nombreux, aller solliciter INDIVIDUELLEMENT la participation active des touristes aux activités. Un exemple concret : on appelle à un cours de bachata (danse très populaire en République Dominicaine). Mais on ne va pas solliciter individuellement la participation des touristes. Trois touristes viennent (dont moi-même). L’équipe d’animation décide que nous ne sommes pas assez nombreux pour qu’ils se donnent la peine de travailler !!! Outre le peu de cas fait des trois touristes concernés, on oublie là un principe essentiel de l’animation : l’animation occupe ceux qui participent mais aussi tous ceux qui regardent ! Par ailleurs, avec de tels procédés, outre l’irrespect du programme d’animation affiché, comment espérer que les touristes, ainsi éconduits, reviennent participer aux activités ? C’est là que commence le cercle vicieux infernal : Le « il n’y a pas d’animation parce qu’il n’y a pas assez de clients dans l’hôtel», devient très vite« il n’y a pas de clients dans l’hôtel parce qu’il n’y a pas d’animation » Alors que le programme d’activité est rempli (sans trou) pour une large partie de la matinée et une large partie de l’après midi, il est courant qu’il se passe 1 heure sans rien entre deux activités dont la durée est de, chacune, 20 à 30 minutes… Les maigres activités (conséquence de ce qui précède) constituant l’essentiel de l’animation : quelques concours de fléchettes, de fer à cheval, et de mini golf. Je conseille à la Direction de l’hôtel d’aller à une dizaine de km de là, à Cabarete, dans un autre hôtel tout inclus pour voir ce qu’est une véritable équipe d’animation. Les curieux pourront retrouver, sur tripadvisor les 2 commentaires que j’y ai laissé concernant cet autre hôtel, en cliquant sur mon pseudo puis sur « avis » Les fêtards de nuit noteront que la discothèque ferme tous les jours à 1 heure du matin. Par ailleurs, dans cette disco, on se croirait plutôt dans une discothèque à Moscou, la musique diffusée étant presque uniquement russe. La musique latine est réduite au minimum. Une ou deux bachatas, pas plus de merengue, et pas plus de salsa au cours de toute une soirée. Pour ma part, de nationalité française, il est clair que je ne viens pas en République Dominicaine pour écouter de la musique française (ni russe d’ailleurs!!!). A l’exception de deux soirs par semaine, l’animation du soir ne commence qu’à 21h45 ! C’est bien tard ! Mais les spectacles ou animations du soir sont plutôt de bonne qualité. L’hôtel a sa propre troupe de danse qui réalise des chorégraphies de grande qualité. Une semaine sur deux, il y a un très bon spectacle de magie, réalisé par un excellent professionnel, d’un talent à couper le souffle. Je l’avais déjà vu exercer dans un autre hôtel tout inclus à l’autre bout du pays, à Boca Chica, en décembre dernier. C’est dommage de ne le programmer qu’une fois par semaine ! Car ce professionnel est tellement bon, que je ne m’en lasse pas ! Les curieux pourront voir les avis que j’ai laissé sur tripadvisor concernant cet autre hôtel, en cliquant sur mon pseudo, puis sur « avis » Ce qui restera un mystère pour moi est quelle est le type de clientèle visée par cet hôtel ? -La clientèle familiale : sûrement pas vu ce qui se passe à Sosùa, sans aucune discrétion, et que les enfants n’ont pas besoin de voir…. À moins, bien sûr, de rester confiné dans l’hôtel. - les jeunes fêtards nocturnes ? Non, car la discothèque ferme dès 1 heure du matin. A moins qu’il ne s’agisse de jeunes hommes célibataires qui viennent à Sosùa tout spécialement pour ce qui s’y passe, hors de l’hôtel. Mais dans ce cas, ils font une grosse erreur en allant séjourner dans un hôtel tout inclus, au lieu d’un de ces multiples petits hôtels locaux, car, évidemment, ça leur coûtera beaucoup plus cher - la clientèle qui veut, tout simplement, outre le soleil tropical, de la distraction le matin et l’après midi ? Non plus vu l’indigence de l’animation, notamment, diurne. Conclusion : il y a nettement mieux, à seulement une dizaine de kilomètres de là, à Cabarete ! 2ème partie : la gestion de la crise coronavirus par l’hôtel Alors là, faire pire, ce n’est tout simplement pas possible ! AUCUNE, je dis bien AUCUNE information, même pas un seul mot. Cette incurie m’a coûté très cher financièrement, outre, et encore pire, une semaine d’angoisse que j’aurais pu éviter si l’hôtel avait pris soin de seulement informer ses clients…. Et qui plus est, je serais resté bloqué en République Dominicaine bien plus longtemps, par défaut d’information de la part de l’hôtel, si ne parlais pas l’espagnol couramment…. Ca commence le samedi 14 mars. Ce jour là, le Président de la République Dominicaine annonce à la télévision que les aéroports dominicains seront fermés à tous les vols en provenance, ou à destination, de l’Europe, les derniers vols en provenance, ou à destination, de l’Europe ayant lieu le lendemain, dimanche 15 mars. Mais l’hôtel ne dit rien à ses clients !!! Je n’ai connaissance de cette information que le dimanche 15 mars, en début d’après midi en bavardant, en espagnol, avec un dominicain. L’hôtel n’ayant donné aucune information à ses clients, j’ai des doutes sur la réalité de ce que mon interlocuteur me raconte. Cependant, je vais immédiatement vérifier ce qu’il en est sur Internet. Je retrouve donc, facilement, grâce à la recherche avancée sur google, l’intégralité du discours prononcé la veille par le Président Danilo Medina. L’information est bien exacte ! Je vais donc immédiatement sur le site de ma compagnie aérienne TUIfly qui informe tous ses passagers se trouvant en République Dominicaine ou ailleurs, qu’ils peuvent, sans frais, s’il y a un vol là où ils se trouvent, et si il y reste de la place, avancer leurs retours. Or, nous sommes dimanche, et donc, TUIfly opère ce jour là, son vol hebdomadaire Bruxelles – Saint Domingue – Puerto Plata – Bruxelles. Mais, vu l’incurie de l’hôtel, je ne suis très loin de faire partie des premiers informés et, par conséquent, TUIfly est injoignable au téléphone. Donc, puisque l’aéroport est à seulement 8 km de l’hôtel, je m’y rends. Là, je vois un homme derrière un comptoir TUI. Mais il m’annonce que le vol est plein. Pas étonnant, m’y prenant vraiment trop tard, vu la carence d’information de l’hôtel !!! Le 18 mars, même scénario : ce n’est qu’en bavardant avec un dominicain que j’apprends que le gouvernement dominicain annonce que quasiment tout ferme. Encore une fois aucune information de l’hôtel !!! Bon, là je me précipite immédiatement à la boutique Claro (le principal opérateur téléphonique) pour acheter une recharge pour mon portable dominicain, + un accès à Internet, bien que mon accès Internet soit encore valable 24 heures. Et j’ai bien fait de me précipiter car après, c’était trop tard ! Le jeudi 19 mars, grâce à une information trouvée sur le site de l’ambassade de France en République Dominicaine (pas grâce à l’hôtel), je réussis à acheter un billet d’avion de rapatriement opéré par Air France au départ de l’aéroport de Saint Domingue le lundi 23 mars, pour un prix de ….679,31 euros ! Pour aller à Saint Domingue, pas de problème la compagnie d’autocars Caribe Tours a son terminus à moins de 2 km de l’hôtel, et la compagnie d’autocars Metro bus à 1 km. Le trajet d’autocar coûte 400 pesos, soit moins de 7 euros. Je vais vérifier, sur place, le dernier départ de la journée de Metro bus. Je constate qu’il a été supprimé. Donc le lendemain matin, le vendredi 20 mars, je vais au terminus de Caribe Tours. Là, pas de souci, le trafic est réduit mais il reste quand même un départ par heure de 5h20 à 18h20. Me voilà rassuré. Je téléphone à un petit hôtel que je connais à 12 km de l’aéroport de Saint Domingue pour réserver une chambre le dimanche soir. Mais dans la journée du 20 mars, Gustavo Montalvo, Ministre de la République Dominicaine, annonce à la télévision qu’il n’y aura plus d’autocars interurbains, ni de bus locaux dès le lendemain matin à 6 heures. Mais pas d’information de la part de l’hôtel ! Ce n’est qu’en regardant les informations sur la télé dominicaine en soirée que j’apprends la nouvelle. Donc, trop tard pour prendre le dernier autocar de la journée… Sur un plan pratique, puisque le défaut d’information de l’hôtel ne m’a pas permis de prendre l’avion TUIfly du 15 mars (au lieu du 22) de Puerto Plata à Bruxelles, et le vol de rapatriement étant finalement au départ de Punta Cana au lieu de Saint Domingue, l’incurie de l’hôtel m’aura coûté 679,31 euros pour le vol de rapatriement Air France, + 200 euros de taxi de Sosùa à Boca Chica (impérativement en espèces), + une nuit d’hôtel à Boca Chica, puis 100 euros de taxi de Boca Chica à l’aéroport de Punta Cana (impérativement en espèces). L’arrêt à Boca Chica étant nettement plus sûr puisque le gouvernement dominicain ayant interdit tout déplacement de 20 heures à 6 heures du matin (ce dont l’hôtel ne m’a jamais informé), avoir un taxi pour faire le trajet direct Sosùa – Punta Cana devenait improbable. En effet, outre l’horaire de l’avion, vu le temps de trajet, il devenait hautement improbable d’avoir un taxi puisque celui-ci devrait avoir le temps de faire, entre 6 heures et 20 heures, le trajet de son domicile à l’hôtel pour venir me chercher, puis de faire le trajet aller retour Sosùa – Punta Cana, sans oublier les nécessités en cours de route de soulager des besoins naturels, et de se restaurer. En conclusion : Il est impossible de comprendre pourquoi la Direction de l’hôtel s’est crue autorisée à ne donner aucune information à ses clients, présumant, A TORD, CAR CE N’ETAIT PAS MON CAS, que tous ses clients étaient venus dans le cadre d’un voyage packagé et que les tours opérateurs se chargeraient d’informer les touristes. Cette incurie m’a coûté très cher financièrement (et heureusement que j’avais suffisamment d’espèces!!!), outre une semaine d’angoisse à ne pas savoir si j’allais pouvoir rentrer chez moi, où j’allais pouvoir me loger, les hôtels fermant les uns après les autres, et si j’aurai assez d’argent liquide sur moi pour simplement pouvoir m’alimenter, si j’étais resté bloqué sur place, ce qui, d’ailleurs, aurait été le cas si je ne parlais pas correctement espagnol. Les banques étant fermées, retirer de l’argent au distributeur devenait une gageure, outre le fait que l’usage de la carte bancaire est loin d’être aussi répandu qu’en Europe. Je me suis déjà trouvé en séjour en République Dominicaine en période de crise, et plus précisément lors du passage des ouragans Irma et Maria. Je me trouvais en séjour dans un hôtel dont j’ai déjà parlé ci-avant. Cet hôtel avait, dès le début de l’alerte, mis en place un affichage, bien positionné, sur un passage essentiel, avec des informations en permanence mises à jour, tel que je le décris sur l’avis que j’ai laissé sur cet hôtel sur tripadvisor et que chacun pourra retrouver en cliquant sur mon pseudo, puis sur « avis » En résumé : un séjour de cauchemar, conséquence directe de l’incurie de l’hôtel Casa Marina.J’ai séjourné dans cet hôtel du 8 au 22 mars 2020, chambre 2315. Mon commentaire se divisera en deux parties. La première partie exclue tout se qui a été concerné , de près, ou de loin, par le coronavirus, et donc, concrètement, ne concerne que ma première semaine de séjour. La seconde partie traitera de la gestion de crise du coronavirus par l’hôtel. 1ère partie Cet hôtel présente beaucoup de points communs avec l’hôtel Grand Paradise, Playa Dorada, Puerto Plata, qui fait partie de la même chaîne Amhsa, dans lequel j’avais séjourné en septembre dernier. J’avais laissé un commentaire concernant cet autre hôtel de la même chaîne, que vous trouverez aisément en cliquant sur mon pseudo, puis sur « avis » Pour venir dans cet hôtel (ou tout autre hôtel de cette région) il y a lieu de noter qu’aucun voyagiste français ne le propose car l’aéroport de Puerto Plata (à 8 km) est très mal desservi depuis la France. : acheter le vol TUIfly Bruxelles – Puerto Plata du dimanche, et réserver (en ce qui me concerne, agence allemande) l’hôtel et seulement l’hôtel. Donc il ne peut pas s’agir d’un voyage packagé. Lors de mon arrivée, à la réception, on me donne ma clef (une carte) et une autre carte pour une serviette de plage, le tout dans une pochette sur laquelle est imprimé le plan de l’hôtel. Ne vous fiez pas à ce plan qui était peut être exact il y a bien des années, mais qui ne l’est plus du tout ! Pour trouver (sous la pluie) le restaurant buffet, j’ai dû demander…. L’immeuble dans lequel se trouvait ma chambre, composé d’un rez de chaussée, et de deux étages, est tout en longueur (au pifomètre, environ 150 mètres) avec un couloir central, à chaque étage, qui va d’un bout de l’immeuble à l’autre. Ceci implique qu’il résonne. Donc, si la nuit deux personnes parlent (même sans élever la voix) à un bout du couloir, elles réveillent tout le monde de cet étage… Arrivant en fin d’après midi le dimanche 8 mars (tard le soir en heure française) par le seul vol hebdomadaire TUIfly, après un dîner minimal, je n’avais qu’une hâte, aller me coucher. Le lendemain matin, après être allé, à quelques centaines de mètres, changer de l’argent hors de l’hôtel (c’est nettement mieux!!!) , je retourne à la réception, pour louer le coffre fort de ma chambre, donc du 9 mars au 22 mars, soit 13 jours. On m’annonce un prix de 30 dollars US. Donc je demande le prix en pesos, et paie 1590 pesos. En euros, ça correspondrait à, environ, 26,50 euros. Je retourne donc à ma chambre, et là, je jette un œil au reçu numéroté (202794) qui m’a été délivré. Il est établi sur le type de reçu standard « caseca » que j’ai toujours vu utilisé dans les hôtels tout inclus de ce pays, pour ce type de dépense. Et là, surprise. Je constate qu’on a bien écrit que je louais le coffre du 9 au 22 mars (ce qui correspond à 13 jours). Puis on a inscrit le prix par jour (2 dollars US) à multiplier par le nombre de jours. On a rectifié, par surcharge, le nombre de jours, pour, finalement, facturer 15 jours ! C’est à dire qu’on m’a fait payer 2 jours de plus… Il est difficile de croire à une simple erreur puisqu’on a rectifié, par surcharge, le nombre de jours facturés… Ce procédé de surfacturation est franchement inacceptable ! Mais vu le montant (4 dollars US), je n’ai pas trouvé utile de retourner à la réception pour protester. A la réception, je vois affiché qu’on peut avoir accès au wi fi pour, à partir de…..6 dollars US (environ 5,26 euros). Et ce prix est pour …. seulement 1 heure !!! Un conseil : sortez de l’hôtel, et regardez à droite. Vous verrez une boutique Claro (le principal opérateur téléphonique du pays). Vous y allez, muni de votre passeport, pour y acheter une carte SIM dominicaine (en espagnol chip – prononcez tchip). Et vous achetez un forfait Internet illimité 5 jours pour 140 pesos (environ 2,30 euros ou 2,80 dollars US). Et vous aurez accès à Internet partout dans le pays, et pas seulement à l’hôtel, ce qui peut se révéler très utile lors de déplacements hors de l’hôtel. Puis, toujours le lendemain matin de mon arrivée, je me rend au bar qui se trouve à immédiate proximité du drapeau indiquant la baignade autorisée, ou pas, de la plage privée de l’hôtel. Je précise que je maîtrise plutôt bien la langue espagnole. Je demande à la serveuse d’un âge bien mûr, donc qu’on peut supposer expérimentée, une bananamama. Ce type de boisson se sert aussi bien aux enfants (donc sans alcool) qu’aux adultes (donc, éventuellement, mais seulement éventuellement, avec alcool). Je vois alors la serveuse, de loin, remplir largement mon gobelet de rhum, puis y ajouter la bananamama. Et elle pose le gobelet devant moi. Je lui dis que je veux une bananamama SANS alcool. Elle me répond qu’elle m’a servi ce que je lui ai demandé et rapproche le gobelet de moi ! Je lui répète donc, que je veux une bananamama SANS alcool. Elle me jette un regard noir et, la tête particulièrement renfrognée, me sert ce que je lui ai demandé… Bon, tout ça commence plutôt mal ! Au restaurant buffet, les plats à disposition correspondent à de la cuisine de tous les jours à la maison, et sont assez variés. A noter, toutefois que la viande de bœuf, le plus souvent, mérite plus le nom de barbaque que celui de viande, tant elle est immangeable. Au petit déjeuner, il y a toujours des croissants, mais, manifestement, ils s’agit de croissants qui, non seulement sont décongelés de la veille, mais, qui plus est, n’ont pas eu droit à un passage au four. Ils sont donc toujours rassis !!! Le bar du restaurant buffet est situé dans la zone réservée aux clients qui ont payé le supplément « select ». En conséquence, pas moyen de faire autrement que d’attendre d’être servi, pendant que les plats chauds…. refroidissent. Certes, les serveurs font ce qu’ils peuvent, très aimablement d’ailleurs, et toujours avec le sourire. Mais, vu leur nombre, et le nombre de touristes, ils ne peuvent pas faire de miracle. Et donc, c’est franchement une très mauvaise idée de ne pas permettre l’accès au bar du restaurant buffet à tous les clients…. J’en viens à ma chambre Elle est suffisamment grande, le ménage y est (bien) fait chaque jour. Mais la plupart des vos affaires devront rester dans votre valise. Outre quelques cintres sur une barre, le seul rangement disponible est un casier comportant 4 planches d’environ 30 sur 35 centimètres… La pression de l’eau dans la douche est, fréquemment, tout à fait insuffisante. Par ailleurs, régler le robinet pour avoir la bonne température (ni trop chaude, ni trop froide), nécessite un doigté de chirurgien car le robinet mitigeur aurait bien besoin d’être changé pour un usage plus facile. La télévision est dépourvue de télécommande. La chambre a un balcon assez grand, avec 2 chaises. Ajouter une petite table basse serait une bonne idée. La literie est confortable. Cet hôtel a de nombreux atouts pour être un très bon hôtel tout inclus. - Il donne directement sur une petite plage privée. Cependant, si le temps est venteux, la plage sera impraticable à cause des vagues qui balaieront toute la plage. Or cette région est plutôt venteuse… - sur le coté de l’hôtel, un escalier donne accès direct à une plage publique nettement plus grande, et plutôt sympathique. - les espaces verts sont très bien entretenus par les jardiniers - tout est plutôt agréable à l’oeil, un peu partout - la vue sur la mer, depuis le restaurant buffet, est plutôt agréable. - l’hôtel est dans la petite ville de Sosùa. Mais, surtout une fois la nuit tombée, restez dans l’hôtel...Ce n’est franchement pas une destination familiale, et encore moins pour les enfants, si vous voyez ce que je veux dire…. L’animation n’est pas à la hauteur. Il est clair que c’est la même personne qui recrute le personnel d’animation de cet hôtel et de l’hôtel, de la même chaîne, Grand Paradise de Puerto Plata. D’ailleurs, j’ai retrouvé, dans cet hôtel, une animatrice qui, en septembre dernier, exerçait à l’hôtel Grand Paradise. Ce recruteur ignore, manifestement, qu’avant toute autre chose, ce type d’emploi ne peut être occupé que par des personnes au caractère particulièrement extraverti. Si le caractère extraverti ou introverti n’a guère d’importance pour une femme de chambre, il n’en va pas de même pour un emploi d’animation, dans lequel la bonne volonté ne suffit pas !!! Outre un caractère extraverti, ce type d’emploi nécessite un minimum de qualification professionnelle. Mais ce minimum de qualification du personnel d’animation recruté n’est pas au rendez vous non plus. Les règles basiques que tout professionnel de l’animation connaît, et applique sans peine s’il a une personnalité extravertie et un minimum de discipline (mais seulement à ces conditions...), sont que, pour obtenir la participation des touristes aux diverses activités, il faut 1° respecter le programme d’animation affiché. Là, il est affiché, mais PAS DU TOUT respecté ! 2° Appeler à la participation d’une activité par micro ; 3° Et surtout, surtout, particulièrement lorsqu’ils sont peu nombreux, aller solliciter INDIVIDUELLEMENT la participation active des touristes aux activités. Un exemple concret : on appelle à un cours de bachata (danse très populaire en République Dominicaine). Mais on ne va pas solliciter individuellement la participation des touristes. Trois touristes viennent (dont moi-même). L’équipe d’animation décide que nous ne sommes pas assez nombreux pour qu’ils se donnent la peine de travailler !!! Outre le peu de cas fait des trois touristes concernés, on oublie là un principe essentiel de l’animation : l’animation occupe ceux qui participent mais aussi tous ceux qui regardent ! Par ailleurs, avec de tels procédés, outre l’irrespect du programme d’animation affiché, comment espérer que les touristes, ainsi éconduits, reviennent participer aux activités ? C’est là que commence le cercle vicieux infernal : Le « il n’y a pas d’animation parce qu’il n’y a pas assez de clients dans l’hôtel», devient très vite« il n’y a pas de clients dans l’hôtel parce qu’il n’y a pas d’animation » Alors que le programme d’activité est rempli (sans trou) pour une large partie de la matinée et une large partie de l’après midi, il est courant qu’il se passe 1 heure sans rien entre deux activités dont la durée est de, chacune, 20 à 30 minutes… Les maigres activités (conséquence de ce qui précède) constituant l’essentiel de l’animation : quelques concours de fléchettes, de fer à cheval, et de mini golf. Je conseille à la Direction de l’hôtel d’aller à une dizaine de km de là, à Cabarete, dans un autre hôtel tout inclus pour voir ce qu’est une véritable équipe d’animation. Les curieux pourront retrouver, sur tripadvisor les 2 commentaires que j’y ai laissé concernant cet autre hôtel, en cliquant sur mon pseudo puis sur « avis » Les fêtards de nuit noteront que la discothèque ferme tous les jours à 1 heure du matin. Par ailleurs, dans cette disco, on se croirait plutôt dans une discothèque à Moscou, la musique diffusée étant presque uniquement russe. La musique latine est réduite au minimum. Une ou deux bachatas, pas plus de merengue, et pas plus de salsa au cours de toute une soirée. Pour ma part, de nationalité française, il est clair que je ne viens pas en République Dominicaine pour écouter de la musique française (ni russe d’ailleurs!!!). A l’exception de deux soirs par semaine, l’animation du soir ne commence qu’à 21h45 ! C’est bien tard ! Mais les spectacles ou animations du soir sont plutôt de bonne qualité. L’hôtel a sa propre troupe de danse qui réalise des chorégraphies de grande qualité. Une semaine sur deux, il y a un très bon spectacle de magie, réalisé par un excellent professionnel, d’un talent à couper le souffle. Je l’avais déjà vu exercer dans un autre hôtel tout inclus à l’autre bout du pays, à Boca Chica, en décembre dernier. C’est dommage de ne le programmer qu’une fois par semaine ! Car ce professionnel est tellement bon, que je ne m’en lasse pas ! Les curieux pourront voir les avis que j’ai laissé sur tripadvisor concernant cet autre hôtel, en cliquant sur mon pseudo, puis sur « avis » Ce qui restera un mystère pour moi est quelle est le type de clientèle visée par cet hôtel ? -La clientèle familiale : sûrement pas vu ce qui se passe à Sosùa, sans aucune discrétion, et que les enfants n’ont pas besoin de voir…. À moins, bien sûr, de rester confiné dans l’hôtel. - les jeunes fêtards nocturnes ? Non, car la discothèque ferme dès 1 heure du matin. A moins qu’il ne s’agisse de jeunes hommes célibataires qui viennent à Sosùa tout spécialement pour ce qui s’y passe, hors de l’hôtel. Mais dans ce cas, ils font une grosse erreur en allant séjourner dans un hôtel tout inclus, au lieu d’un de ces multiples petits hôtels locaux, car, évidemment, ça leur coûtera beaucoup plus cher - la clientèle qui veut, tout simplement, outre le soleil tropical, de la distraction le matin et l’après midi ? Non plus vu l’indigence de l’animation, notamment, diurne. Conclusion : il y a nettement mieux, à seulement une dizaine de kilomètres de là, à Cabarete ! 2ème partie : la gestion de la crise coronavirus par l’hôtel Alors là, faire pire, ce n’est tout simplement pas possible ! AUCUNE, je dis bien AUCUNE information, même pas un seul mot. Cette incurie m’a coûté très cher financièrement, outre, et encore pire, une semaine d’angoisse que j’aurais pu éviter si l’hôtel avait pris soin de seulement informer ses clients…. Et qui plus est, je serais resté bloqué en République Dominicaine bien plus longtemps, par défaut d’information de la part de l’hôtel, si ne parlais pas l’espagnol couramment…. Ca commence le samedi 14 mars. Ce jour là, le Président de la République Dominicaine annonce à la télévision que les aéroports dominicains seront fermés à tous les vols en provenance, ou à destination, de l’Europe, les derniers vols en provenance, ou à destination, de l’Europe ayant lieu le lendemain, dimanche 15 mars. Mais l’hôtel ne dit rien à ses clients !!! Je n’ai connaissance de cette information que le dimanche 15 mars, en début d’après midi en bavardant, en espagnol, avec un dominicain. L’hôtel n’ayant donné aucune information à ses clients, j’ai des doutes sur la réalité de ce que mon interlocuteur me raconte. Cependant, je vais immédiatement vérifier ce qu’il en est sur Internet. Je retrouve donc, facilement, grâce à la recherche avancée sur google, l’intégralité du discours prononcé la veille par le Président Danilo Medina. L’information est bien exacte ! Je vais donc immédiatement sur le site de ma compagnie aérienne TUIfly qui informe tous ses passagers se trouvant en République Dominicaine ou ailleurs, qu’ils peuvent, sans frais, s’il y a un vol là où ils se trouvent, et si il y reste de la place, avancer leurs retours. Or, nous sommes dimanche, et donc, TUIfly opère ce jour là, son vol hebdomadaire Bruxelles – Saint Domingue – Puerto Plata – Bruxelles. Mais, vu l’incurie de l’hôtel, je ne suis très loin de faire partie des premiers informés et, par conséquent, TUIfly est injoignable au téléphone. Donc, puisque l’aéroport est à seulement 8 km de l’hôtel, je m’y rends. Là, je vois un homme derrière un comptoir TUI. Mais il m’annonce que le vol est plein. Pas étonnant, m’y prenant vraiment trop tard, vu la carence d’information de l’hôtel !!! Le 18 mars, même scénario : ce n’est qu’en bavardant avec un dominicain que j’apprends que le gouvernement dominicain annonce que quasiment tout ferme. Encore une fois aucune information de l’hôtel !!! Bon, là je me précipite immédiatement à la boutique Claro (le principal opérateur téléphonique) pour acheter une recharge pour mon portable dominicain, + un accès à Internet, bien que mon accès Internet soit encore valable 24 heures. Et j’ai bien fait de me précipiter car après, c’était trop tard ! Le jeudi 19 mars, grâce à une information trouvée sur le site de l’ambassade de France en République Dominicaine (pas grâce à l’hôtel), je réussis à acheter un billet d’avion de rapatriement opéré par Air France au départ de l’aéroport de Saint Domingue le lundi 23 mars, pour un prix de ….679,31 euros ! Pour aller à Saint Domingue, pas de problème la compagnie d’autocars Caribe Tours a son terminus à moins de 2 km de l’hôtel, et la compagnie d’autocars Metro bus à 1 km. Le trajet d’autocar coûte 400 pesos, soit moins de 7 euros. Je vais vérifier, sur place, le dernier départ de la journée de Metro bus. Je constate qu’il a été supprimé. Donc le lendemain matin, le vendredi 20 mars, je vais au terminus de Caribe Tours. Là, pas de souci, le trafic est réduit mais il reste quand même un départ par heure de 5h20 à 18h20. Me voilà rassuré. Je téléphone à un petit hôtel que je connais à 12 km de l’aéroport de Saint Domingue pour réserver une chambre le dimanche soir. Mais dans la journée du 20 mars, Gustavo Montalvo, Ministre de la République Dominicaine, annonce à la télévision qu’il n’y aura plus d’autocars interurbains, ni de bus locaux dès le lendemain matin à 6 heures. Mais pas d’information de la part de l’hôtel ! Ce n’est qu’en regardant les informations sur la télé dominicaine en soirée que j’apprends la nouvelle. Donc, trop tard pour prendre le dernier autocar de la journée… Sur un plan pratique, puisque le défaut d’information de l’hôtel ne m’a pas permis de prendre l’avion TUIfly du 15 mars (au lieu du 22) de Puerto Plata à Bruxelles, et le vol de rapatriement étant finalement au départ de Punta Cana au lieu de Saint Domingue, l’incurie de l’hôtel m’aura coûté 679,31 euros pour le vol de rapatriement Air France, + 200 euros de taxi de Sosùa à Boca Chica (impérativement en espèces), + une nuit d’hôtel à Boca Chica, puis 100 euros de taxi de Boca Chica à l’aéroport de Punta Cana (impérativement en espèces). L’arrêt à Boca Chica étant nettement plus sûr puisque le gouvernement dominicain ayant interdit tout déplacement de 20 heures à 6 heures du matin (ce dont l’hôtel ne m’a jamais informé), avoir un taxi pour faire le trajet direct Sosùa – Punta Cana devenait improbable. En effet, outre l’horaire de l’avion, vu le temps de trajet, il devenait hautement improbable d’avoir un taxi puisque celui-ci devrait avoir le temps de faire, entre 6 heures et 20 heures, le trajet de son domicile à l’hôtel pour venir me chercher, puis de faire le trajet aller retour Sosùa – Punta Cana, sans oublier les nécessités en cours de route de soulager des besoins naturels, et de se restaurer. En conclusion : Il est impossible de comprendre pourquoi la Direction de l’hôtel s’est crue autorisée à ne donner aucune information à ses clients, présumant, A TORD, CAR CE N’ETAIT PAS MON CAS, que tous ses clients étaient venus dans le cadre d’un voyage packagé et que les tours opérateurs se chargeraient d’informer les touristes. Cette incurie m’a coûté très cher financièrement (et heureusement que j’avais suffisamment d’espèces!!!), outre une semaine d’angoisse à ne pas savoir si j’allais pouvoir rentrer chez moi, où j’allais pouvoir me loger, les hôtels fermant les uns après les autres, et si j’aurai assez d’argent liquide sur moi pour simplement pouvoir m’alimenter, si j’étais resté bloqué sur place, ce qui, d’ailleurs, aurait été le cas si je ne parlais pas correctement espagnol. Les banques étant fermées, retirer de l’argent au distributeur devenait une gageure, outre le fait que l’usage de la carte bancaire est loin d’être aussi répandu qu’en Europe. Je me suis déjà trouvé en séjour en République Dominicaine en période de crise, et plus précisément lors du passage des ouragans Irma et Maria. Je me trouvais en séjour dans un hôtel dont j’ai déjà parlé ci-avant. Cet hôtel avait, dès le début de l’alerte, mis en place un affichage, bien positionné, sur un passage essentiel, avec des informations en permanence mises à jour, tel que je le décris sur l’avis que j’ai laissé sur cet hôtel sur tripadvisor et que chacun pourra retrouver en cliquant sur mon pseudo, puis sur « avis » En résumé : un séjour de cauchemar, conséquence directe de l’incurie de l’hôtel Casa Marina....+
note Tripadvisor

Par cocotte811

prendre la section select quand vous booker c est pas plus cher.... plage privee.buffet privee..piscine privee avec service a la piscine pour drink et diner..... pres du bar espace avec fruit et plein de chose toute la journee.....prendre la section select quand vous booker c est pas plus cher.... plage privee.buffet privee..piscine privee avec service a la piscine pour drink et diner..... pres du bar espace avec fruit et plein de chose toute la journee........+
note Tripadvisor

Par Dreamer738698

Je n'avais pas vraiment d'attentes suivant la lecture de certains commentaires ici, mais je dois avouer que nous avons été agréablement surpris et charmés par notre séjour au Casa Marina. Nous avions réservé du côté Beach. Dès notre arrivée nous avons eu un excellent accueil à la réception. Nous avons été placés dans une chambre Select et on nous a simplement spécifié que si nous voulions bénéficier des avantages Select, nous devions payer un supplément, ce que nous n'avons pas fait mais ça n'a causé aucun problème. La chambre était très propre et spacieuse. J'y ajouterais seulement quelques crochets pour faire sécher les vêtements. Felicita, notre femme de chambre, a fait de l’excellent travail tous les jours. Le site de l'hôtel est joli et très propre. que ce soit au buffet, dans les bars et restaurants, tout est impeccable. La grande majorité du personnel est très sympathique et souriant. Le service des breuvages au buffet est un peu déficient le midi mais sans plus. La nourriture est très bonne et variée au buffet. Le seul restaurant à la carte que nous avons essayé est le Seascape. C'était bien, mais nous avons préféré le buffet. Nous n'avons pas eu de problème à trouver des chaises, par contre pas toujours à l'ombre. Une seule journée de drapeau rouge, pour le reste la baignade était très agréable dans la mer. Nous avons aussi été quelques fois à la plage publique située à moins de 10 minutes de marche. Très agréable aussi! Nous n’utilisons jamais les piscines en voyage mais de ce que j'ai vu, elles sont très belles, propres et spacieuses. Pour ce qui est des 3 jacuzzis, la vue sur la mer et les vagues qui frappent le récif plus bas rendent l'expérience vraiment agréable. C'est de toute beauté. L'équipe d'animation est extraordinaire! Ils sont là du matin au soir et débordent d'énergie! Les spectacles offerts sont variés et les danseurs et danseuses très professionnels. Nous avons vraiment apprécié. Bref, nous avons adoré notre voyage et nous retournerons sans hésiter au Casa Marina!Je n'avais pas vraiment d'attentes suivant la lecture de certains commentaires ici, mais je dois avouer que nous avons été agréablement surpris et charmés par notre séjour au Casa Marina. Nous avions réservé du côté Beach. Dès notre arrivée nous avons eu un excellent accueil à la réception. Nous avons été placés dans une chambre Select et on nous a simplement spécifié que si nous voulions bénéficier des avantages Select, nous devions payer un supplément, ce que nous n'avons pas fait mais ça n'a causé aucun problème. La chambre était très propre et spacieuse. J'y ajouterais seulement quelques crochets pour faire sécher les vêtements. Felicita, notre femme de chambre, a fait de l’excellent travail tous les jours. Le site de l'hôtel est joli et très propre. que ce soit au buffet, dans les bars et restaurants, tout est impeccable. La grande majorité du personnel est très sympathique et souriant. Le service des breuvages au buffet est un peu déficient le midi mais sans plus. La nourriture est très bonne et variée au buffet. Le seul restaurant à la carte que nous avons essayé est le Seascape. C'était bien, mais nous avons préféré le buffet. Nous n'avons pas eu de problème à trouver des chaises, par contre pas toujours à l'ombre. Une seule journée de drapeau rouge, pour le reste la baignade était très agréable dans la mer. Nous avons aussi été quelques fois à la plage publique située à moins de 10 minutes de marche. Très agréable aussi! Nous n’utilisons jamais les piscines en voyage mais de ce que j'ai vu, elles sont très belles, propres et spacieuses. Pour ce qui est des 3 jacuzzis, la vue sur la mer et les vagues qui frappent le récif plus bas rendent l'expérience vraiment agréable. C'est de toute beauté. L'équipe d'animation est extraordinaire! Ils sont là du matin au soir et débordent d'énergie! Les spectacles offerts sont variés et les danseurs et danseuses très professionnels. Nous avons vraiment apprécié. Bref, nous avons adoré notre voyage et nous retournerons sans hésiter au Casa Marina!...+
note Tripadvisor

Par Stay400322

Nous avons été au Casa marina du 29 janvier au 12 février. 2 belles semaine remplit d'activités intéressante avec des amis et la famille. L’hôtel est très propre et la nourriture très bonne. La plage offre des journées de vagues calme et d'autre jour de vagues agitées, donc du plaisir pour tous. Ça vaut la peine de marcher 5 minutes jusqu'à la baie de Sosua si vous désirez voir les poissons. C'est magnifique pour faire de l'apnée. L'animation est excellente! Il y a tous les jours des jeux, de la musique et activités proposés par les animateurs à la piscine. Les animateurs sont super. Merci à Chiwawa, Luis (monkey), Luis (chocolat) qui ont rendu notre séjour vraiment amusant. Les spectacles de soirée sont super également. Les danseurs sont vraiment professionnel. La ville au tour est pratique. Tous les magasins, restaurants a proximité ainsi que la pharmacie et l'épicerie. Il est sécuritaire de se promener en ville durant le jour, mais le soir c'est plus risqué. Oui, il y a beaucoup de prostitution à Sosua, mais ce n'est pas si dérangeant si on ne si attarde pas. Les seuls points négatif est le bruit dans le corridor la nuit. Il y a toujours du monde qui abusent de l'alcool et qui rentrent chaud à leur chambre au milieu de la nuit en criant dans le corridor très éco. Les bars de l’hôtel ferment a 1h du matin ça aide un peu, mais il y a pleins de bars à proximité. Heureusement, il y a les gens de la sécurité qui viennent rapidement intervenir lors des problèmes. Nous recommandons cet hôtel pour les gens qui aident s'amuser entre amis.Bon prix et bonne qualité!Nous avons été au Casa marina du 29 janvier au 12 février. 2 belles semaine remplit d'activités intéressante avec des amis et la famille. L’hôtel est très propre et la nourriture très bonne. La plage offre des journées de vagues calme et d'autre jour de vagues agitées, donc du plaisir pour tous. Ça vaut la peine de marcher 5 minutes jusqu'à la baie de Sosua si vous désirez voir les poissons. C'est magnifique pour faire de l'apnée. L'animation est excellente! Il y a tous les jours des jeux, de la musique et activités proposés par les animateurs à la piscine. Les animateurs sont super. Merci à Chiwawa, Luis (monkey), Luis (chocolat) qui ont rendu notre séjour vraiment amusant. Les spectacles de soirée sont super également. Les danseurs sont vraiment professionnel. La ville au tour est pratique. Tous les magasins, restaurants a proximité ainsi que la pharmacie et l'épicerie. Il est sécuritaire de se promener en ville durant le jour, mais le soir c'est plus risqué. Oui, il y a beaucoup de prostitution à Sosua, mais ce n'est pas si dérangeant si on ne si attarde pas. Les seuls points négatif est le bruit dans le corridor la nuit. Il y a toujours du monde qui abusent de l'alcool et qui rentrent chaud à leur chambre au milieu de la nuit en criant dans le corridor très éco. Les bars de l’hôtel ferment a 1h du matin ça aide un peu, mais il y a pleins de bars à proximité. Heureusement, il y a les gens de la sécurité qui viennent rapidement intervenir lors des problèmes. Nous recommandons cet hôtel pour les gens qui aident s'amuser entre amis.Bon prix et bonne qualité!...+

Pour plus d'information sur le contrôle des avis des membres de TripAdvisor, cliquer ici

Découvrez
La République Dominicaine

Guide de voyage République Dominicaine

Organisez votre voyage : suivez tous nos conseils et nos infos pratiques. Découvrez les meilleurs itinéraires et les visites incontournables à ne pas manquer pour bien préparer votre voyage en République Dominicaine.

Voir le guide de voyage République Dominicaine

La Météo Saint Domingue

  • MOY
  • MAX
  • PLUIE
  • Jan
  • 25°
  • 30°
  • 65mm
  • Fév
  • 25°
  • 30°
  • 26mm
  • Mar
  • 26°
  • 31°
  • 61mm
  • Avr
  • 26°
  • 31°
  • 108mm
  • Mai
  • 27°
  • 32°
  • 195mm
  • Jui
  • 28°
  • 32°
  • 148mm
  • MOY
  • MAX
  • PLUIE
  • Jui
  • 28°
  • 33°
  • 218mm
  • Aoû
  • 28°
  • 33°
  • 167mm
  • Sep
  • 28°
  • 33°
  • 208mm
  • Oct
  • 27°
  • 32°
  • 163mm
  • Nov
  • 26°
  • 32°
  • 158mm
  • Déc
  • 26°
  • 31°
  • 81mm
Quand partir Republique Dominicaine?
Besoin d'aide ? 01 73 27 55 55 *

*(prix d'un appel local. TTC)

Lun au Sam : 9-20h / Dim : 10-18h

Merci d'indiquer une adresse email valide.

Ok

MEILLEUR PRIX GARANTI

On vous rembourse 3 fois la différence

Si dans les 48 heures suivant votre demande de réservation, vous trouvez sur un autre site Internet français un séjour (Forfait touristique : vol + hôtel) strictement identique à celui réservé sur le site www.promovacances.com à un prix inférieur,PROMOVACANCES vous rembourse trois fois la différence, sous réserve des conditions définies ci après

Le remboursement par PROMOVACANCES de la différence de prix est soumis à la réunion des conditions suivantes :

Les conditions des offres doivent être identiques, à savoir :

  • aux mêmes dates,
  • pour une même durée de séjour,
  • sur un même hôtel,
  • dans la même catégorie de chambre
  • sur les mêmes vols (même compagnie aérienne, même catégorie de siège)
  • pour le même nombre et type de personnes participant au voyage

Les places doivent être disponibles aux conditions ci-dessus pour l'offre concurrente.
L'opération est limitée à un seul remboursement par dossier de réservation
L'offre doit émaner du site internet d'une entreprise commercialisant des voyages présente sur le territoire français

La demande de remboursement devra être adressée dans les 48 heures suivant votre demande de réservation, par courrier électronique à meilleurprix@karavel.com accompagnée des éléments suivants :

  • Copie du courrier électronique d'accusé réception de la demande de réservation de votre séjour adressé par PROMOVACANCES;
  • Copie du devis établi sur papier en tête du site internet concurrent, indiquant le détail des prestations fournies ainsi que le prix toutes taxes comprises et tous frais inclus.

Si l'ensemble des conditions ci-dessus sont remplies, le remboursement du montant de la différence de prix pourra s'effectuer par chèque bancaire au plus tard 15 jours après votre départ.

La comparaison des prix sera établie sur la base des tarifs appliqués toutes taxes comprises et tous frais inclus (taxe aéroport, surcharge carburant, frais de dossier, frais de réservation,...) mais hors assurances. Le remboursement correspondra à trois fois la différence de prix ainsi déterminé.

Aucun remboursement ne sera dï¿œ en cas d'annulation de la réservation.

L'offre ne porte pas sur les séjours ne mentionnant pas l'icône " Garantie du meilleur prix " et notamment sauf mention particulière :

  • Les week-ends
  • Les croisières
  • Etc. (liste non limitative)

Infos & réservations

Pour nous appeler depuis l'étranger, veuillez composer le :

+33 170 365 000

Numéro accessible hors de France exclusivement
(prix d'un appel local depuis un poste fixe)

En cliquant sur "je m'inscris", j'accepte de recevoir les offres de Promovacances et de ses partenaires