01 73 27 55 55*

Nos conseillers sont à votre écoute (*prix d'un appel local)
Lun au Ven : 8-24h / Sam : 9-23h / Dim : 10-23h
Pour nous appeler depuis l'étranger,
merci de cliquer ici
Fermer
Ma sélection ()

Pour ajouter un séjour à votre sélection :

1 - Rendez-vous sur votre séjour

2 - Cliquez sur "Ajouter à ma sélection"

Autres - Hôtel Sun Siyam Iru Fushi Resort & Spa 5* Male Maldives

Maldives | Séjour Male

Hôtel Sun Siyam Iru Fushi Resort & Spa

note Tripadvisor
Note des voyageurs TripAdvisor

Sur la base de 2730 avis***

Vous aimerez :

  • Un hôtel paradisiaque
  • Des prestations de qualité
  • Personnel attentionné et souriant
dès

1913ttc / pers.

Prochain départ à ce prix : Paris, le 29/11/2019

Réf : 243124 (7J/5N)

Voir le descriptif

Nos prix TTC comprennent

  • Dans le cadre d'un séjour packagé
  • Le transport aérien international France/ Male A/R avec la compagnie Emirates, Qatar Airways, Etihad, Oman Air ou XL Airways avec ou sans escale (informations sous réserve de modifications par le Tour Opérateur),
  • les transferts aéroport/ hôtel A/R (sauf si prise de locations de voiture),
  • l'assistance d'un représentant local,
  • l'hébergement en chambre base double à l'hôtel Sun Siyam Iru Fushi 5* (normes locales),
  • les petits déjeuners,
  • les taxes d'aéroports et de solidarité, révisables et sujettes à modifications (jusqu'à l'émission des billets).
  • A NOTER : départs de Province
  • Pour des raisons techniques le pré et/ou post acheminement peut se faire la veille du départ ou le lendemain du retour. Les frais d'hébergement, de restauration et/ou les transferts gare/aéroport/gare ou aéroport/ aéroport sont à votre charge. Billets non modifiables non remboursables.
  • Pour Info : A l'aller et au retour, votre vol peut s'effectuer de jour comme de nuit. A l'occasion d'un vol de nuit, la date de votre arrivée peut être le lendemain de la date de convocation pour le vol.
tout voir

Nos prix TTC ne comprennent pas

  • Dans le cadre d'un séjour packagé
  • Les frais de dossier,
  • les assurances facultatives,
  • les dépenses personnelles et les pourboires,
  • les repas et boissons non mentionnés,
  • les taxes locales de séjour,
  • les éventuelles surcharges carburant pouvant survenir avant le départ.
tout voir

dernières demandes Maldives

  • il y a 5 h et 54 min

    4 personnes pour un voyage

    le 21/12/2019

  • il y a 6 h et 18 min

    4 personnes pour un voyage

    le 22/12/2019

  • il y a 6 h et 19 min

    4 personnes pour un voyage

    le 22/12/2019

  • il y a 6 h et 37 min

    4 personnes pour un voyage

    le 21/12/2019

  • il y a 6 h et 40 min

    2 personnes pour un voyage

    le 20/10/2019

  • il y a 6 h et 40 min

    2 personnes pour un voyage

    le 20/10/2019

  • il y a 6 h et 42 min

    4 personnes pour un voyage

    le 25/08/2019

  • il y a 8 h et 5 min

    2 personnes pour un voyage

    le 28/12/2019

  • il y a 8 h et 33 min

    2 personnes pour un voyage

    le 30/12/2019

  • il y a 11 h et 22 min

    2 personnes pour un voyage

    le 30/12/2019

Situation

Niché dans le cadre préservé de l'atoll de Noonu, l'hôtel The Sun Siyam Iru Fushi 5* (normes locales) se découvre après 45 minutes d'hydravion. En couple ou en famille, découvrez tous les charmes de ce splendide complexe et son service professionnel et chaleureux. Le spa d'Iru Fushi vous propose une approche holistique de la beauté, de la santé et du bien être en mettant l'accent sur les cinq éléments de la nature et les pratiques ayurvédiques traditionnelles.

Logement

L'hôtel dispose de 221 retreats et villas.
Durant votre séjour, vous serez logés en chambre Beach Villa.
Toutes les chambres sont équipées de climatisation, ventilateur, mini bar et cave à vins, nécessaire thé et café et machine à espresso, téléphone, connexion Internet wi-fi haut débit gratuite, télévision par satellite, coffre-fort, bain à remous et home cinéma.
Avec supplément, possibilité de loger en chambre :
- Deluxe Beach Villa,
- Deluxe Beach Villa With Pool,
- Water Villa.

Restauration

Durant votre séjour, vous bénéficiez de la formule petit déjeuner servi au restaurant principal de l'hôtel.

L'hôtel dispose de 9 restaurants et 5 bars pour vous servir une cuisine éclectique qui plaira à toute la famille (avec supplément) : asiatique, fruits de mers, grillades, cuisine internationale et méditerranéenne, bar à champagne, cave à vins... Vous pouvez dîner sur la plage sous les étoiles, en intérieur, sur pilotis ou au milieu d'un jardin luxuriant. Un room service est disponible 24h/24 et 7j/7, et sur votre demande l'hôtel organise votre dîner privé (avec supplément).

A noter :
Possibilité sur demande de dîner privé (avec supplément).

Santé et Sécurité

Avant votre départ, veuillez consulter le site du ministère des Affaires étrangères pour connaître les risques sanitaires éventuels qui peuvent concerner votre destination : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/

Attention

* Mesures de sécurité aérienne sur les bagages: mesures de restriction sur les liquides contenus dans les bagages.
* Dans le cas des vols charter, les horaires de ceux-ci sont déterminés dans les 48 heures précédant le départ. Les vols peuvent s'effectuer de jour comme de nuit, le premier et le dernier jour du voyage étant consacré au transport. L'organisateur n'ayant pas la maîtrise du choix des horaires, il ne saurait être tenu pour responsable en cas de départ tardif et/ou de retour matinal le dernier jour. En particulier, le départ pouvant avoir lieu tard en soirée, la date effective de départ peut être celle du lendemain. Les horaires vous seront communiqués par mail ou par fax, sur votre convocation aéroport dans les 48 heures précédant le départ. Chaque passager est tenu de reconfirmer son vol retour au plus tard 72 heures avant son retour au numéro de téléphone se trouvant sur son billet ou sur sa convocation ou auprés de notre représentant local. Les horaires de retour définitifs vous seront communiqués par notre représentant local dans les 48 heures précédant le retour.
* Les compagnies aériennes utilisées ont toutes reçu les autorisations requises par les autorités compétentes de l'aviation civile.
* Les frais obligatoires de visa, de carte touristique et en général les frais d'entrée dans le pays de destination sont toujours à la charge du client en plus du prix du vol, du séjour ou du circuit déjà réglés.
* L'homologation et le classement touristique des modes d'hébergement correspondent à la réglementation ou aux usages du pays de destination.

INFORMATIONS AUX VOYAGEURS :

La situation climatique, politique, sanitaire, réglementaire de chaque pays du monde pouvant changer subitement et sans préavis nous vous invitons à consulter avant votre départ les sites Internet suivants afin de prendre connaissance des éventuelles restrictions, obligations ou tout simplement des informations relatives à votre destination.

Ministère de la Santé, Institut de veille sanitaire, Méteo France Voyage, Ministère des Affaires Etrangères, Documents légaux pour la sortie du territoire.

Toutefois il est rappelé qu'aucune région du monde ni aucun pays ne peuvent être considérés comme étant à l'abri du risque terroriste.

Equipements

Pour votre confort, l'hôtel met à votre disposition un service de réception, avec supplément : des boutiques, un bureau de change, un service de blanchisserie et un room service.

Sports et loisirs

Pour vos moments de détente l'hôtel The Sun Siyam Iru Fushi 5* (normes locales)met à votre disposition une plage, 2 piscines dont une à débordement et l'autre avec un bassin pour les enfants, salle de gym 24h/24, 2 courts de tennis, badminton, volleyball, karaoké, billard, prêt de matériel de snorkeling, mini-golf et sports nautiques non motorisés.

NB : La liste des activités est non exhaustive et le détail est à consulter sur place.

Sports et loisirs payants

Avec participation, l'hôtel vous propose des activités et sports nautiques motorisés, diverses excursions, karaoké, yoga, thaï chi, cours de cuisine thaïlandaise et maldivienne, un centre de Spa (large choix de soins et traitements personnalisé), ainsi qu'un centre de plongée sous-marine cinq étoiles PADI certifié SSI.

NB : Ces loisirs peuvent être proposés par des prestataires locaux, indépendamment de l'hôtelier et non garanti.

Animation

L'hôtel ne propose pas d'animation.

Male : vous aimez ?

Nous vous recommandons les hôtels suivants : Splendeurs du Kenya, Splendeurs du Kenya extension Mombasa, Seven Islands Beach Resort, Splendeurs du Kenya extension plage de Tiwi, Les Incontournables de la Namibie : entre Désert et Safari ainsi que le Visions Australes et le Premiers Regards Namibie & Kalahari sans oublier le Splendeurs de Namibie. D'autre part, nos clients aiment aussi beaucoup les hôtels Premiers Regards Namibie et Dunes & Désert de Namibie. Cependant, le choix est vaste parmi les autres propositions avec notamment le Dunes & Déserts de Namibie + Fish River & Kalahari et Impressions de Namibie + Fish River mais aussi le Couleurs de Namibie et le Couleurs de Namibie et Fish River Canyon. En ce qui concerne Espagne, nous vous signalons les références suivantes : Splendeurs de Namibie & extension Chutes Victoria, Pan Pacific Melbourne et l'hôtel Punthill Little Bourke. On ne peut toutefois passer sous silence l'Hôtel Punthill Manhattan, le Pensione Hotel Melbourne et le Castle Harbour qui seront surement satisfaire les attentes du voyageur.

Publicité

Les avis TripAdvisor

note Tripadvisor

Par Marine V | Catégorie : En couple

Le cadre est juste incroyable. On en prend plein les yeux. Les villas sont extras. Il y a beaucoup de choses à faire sur l'ile. Le personnel est également topissime, tout le monde est aux petits soins. Petite mention spéciale pour notre interlocutrice Emine. Nous y sommes actuellement et nous parlons déjà de notre prochain voyage dans cet hôtel. Enjoy !Le cadre est juste incroyable. On en prend plein les yeux. Les villas sont extras. Il y a beaucoup de choses à faire sur l'ile. Le personnel est également topissime, tout le monde est aux petits soins. Petite mention spéciale pour notre interlocutrice Emine. Nous y sommes actuellement et nous parlons déjà de notre prochain voyage dans cet hôtel. Enjoy !...+
note Tripadvisor

Par Des_Mann95 | Catégorie : En couple

Nous sommes actuellement au sun siyam iru fushi pour notre voyage de noces. Un cadre idyllique, de l'eau chaude et turquoise bref le paradis. Merci à tout le personnel et surtout à Emine qui nous rend le séjour encore plus parfait qu'il ne l'est déjà.Nous sommes actuellement au sun siyam iru fushi pour notre voyage de noces. Un cadre idyllique, de l'eau chaude et turquoise bref le paradis. Merci à tout le personnel et surtout à Emine qui nous rend le séjour encore plus parfait qu'il ne l'est déjà....+
note Tripadvisor

Par KayaKinou | Catégorie : En famille

Quel gâchis ! Autant la nature est merveilleuse et époustouflante, autant l'homme est misérable, dans tous les sens du terme. Ce que l'hôtelier a fait de ce lieu est un pur scandale dont le seul dessein est de littéralement prendre l'argent des occidentaux qui pensent venir découvrir un p'tit bout paradis. Naïfs, nous avions omis de nous renseigner en amont sur la destination. Ce fut une grossière erreur, car nous avons été confrontés à des situations très difficiles, voire oppressante, notamment lors de notre départ de l'établissement. Quelle position indélicate pour nous, tout au long du séjour, qui réclamions notre "dû" auprès de personnes dont cinq années de salaire mensuel moyen sont nécessaires pour couvrir le prix auquel on (Sun Siyam Iru Fushi via Austral Lagons via Havas Voyages) nous a vendu notre séjour. Un prix que nous avons consenti à payer (pour trois personnes), en nous disant que nous nous offrions notre plus beau voyage, qu'on s'offrait le confort dont nous rêvions, dans une destination de rêve ; un rêve qui devait aussi permettre à mon conjoint de se rétablir d'une lourde opération ; un rêve qui fut un cauchemar dès lors que nous avons posé le premier pied sur le sol Maldivien. Je vais tenter de vous en faire le récit ... L’arrivée : Nous sommes arrivés à l’aéroport de Malé le jeudi 27 décembre 2018 vers 15:30 ; notre voyage en classe affaire (indispensable pour le confort de mon conjoint ; suite à son opération, il devait absolument pouvoir s'allonger) nous a permis de couper les files à l’arrivée, récupérer nos bagages rapidement et rencontrer aussitôt notre interlocuteur pour une prise en charge environ quinze minutes plus tard. Malgré cela, notre transfert vers l’hôtel a été initié vers 17:15, pour un départ effectif en hydravion vers 17:30 ; notre avion ne pouvant rejoindre le complexe hôtelier Sun Siyam Iru Fushi pour cause de tombée de la nuit (!) (nous apprendrons par la suite que les hydravions ne sont pas autorisés à voler de nuit), nous avons d’abord amerri au ponton du Cheval Blanc vers 18:20 ; là, nous avons patienté dans un salon d’accueil, le temps qu’une navette fluviale soit organisée (ce qui n'était pas gagné d'avance selon les propos du personnel) ; un speedboat nous a permis, en à peu près sept minutes, de rejoindre enfin l’hôtel vers 19:45. L’heure locale sur l’atoll du resort étant avancée d’une heure par rapport à celle de Malé, il était donc 20:45. Le temps de prendre possession de la chambre et de faire des trajets en buggy vers le seul restaurant ouvert, nous avons eu le plaisir de finir les restes du buffet avec le personnel. À noter que nous n’avons pas été informés du décalage horaire entre Malé et l’atoll, mais que nous l’avons découvert en fin de la journée suivante (vendredi 28 décembre), à force de trouver ‘bizarre’ que tous les services proposés ferment une demie-heure avant l’heure indiquée dans les flyers. Petit détail qui nous laisse croire que notre transfert jusqu’à l’hôtel a été mal géré : un bain moussant et décoré de pétales fraîches nous attendait … Mais froid ! Donc … C’est mignon, mais soit c’est c.. de le faire sans savoir quand nous arriverons dans la chambre, soit ça démontre que nous y étions attendus bien plus tôt. La première chambre .. villa pilotis horizon #427 : Mobilier vétuste et daté ; lit peu confortable avec sommier qui grince ; coffre-fort hors d’usage qui fonctionne enfin après remplacement de sa pile … pour finalement cesser de fonctionner le lendemain. La chambre à notre arrivée était 'propre' malgré une table extérieure encore tachée de confiture sur laquelle trônait un cendrier sale. À signaler, d’ailleurs, que le ménage quotidien est particulièrement sommaire, à la limite de l’acceptable, notamment dans la partie sanitaire. Le climatiseur de la chambre est horriblement bruyant, malgré l’intervention de la maintenance qui trouve cela normal (?!) (Normal d’être réveillés, la première nuit, par la mise en route répétée de la climatisation dont le bruit fait penser au démarrage d’un moteur d’avion !?!) … Nous dormons donc fenêtres ouvertes ; à 29° et avec l’humidité locale, c’est une expérience inoubliable. Pour finir, « last but not least », un jacuzzi en panne dès le premier jour et durant quatre jours, soit jusqu’au jour où nous avons été transférés dans une autre villa : tour à tour bruyant, ne proposant que la moitié des buses en fonctionnement, puis entraînant des défauts électriques qui privent la villa d’électricité pour finalement constater que les connexions électriques ne sont pas isolées et que ce sont les éclaboussures ou fuites qui sont à l’origine de ces anomalies. Les photos prises de l’installation sont aussi édifiantes que terrorisantes…. À noter que nous avons consacré plus ou moins une heure par jour à la gestion des problèmes techniques rencontrés dans cette villa. La deuxième chambre .. villa pilotis horizon #433 : La climatisation était bien moins bruyante. Mais le jacuzzi avait un fonctionnement très particulier, puisqu’il était relié au cumulus pour être alimenté en eau chaude. Il fallait donc choisir entre jacuzzi et douche. Les deux en même temps étaient impensables. Et la durée de remplissage du jacuzzi au robinet d'eau chaude était trèèèèèès longue !!!!!! Pas question, d'ailleurs, d'espérer avoir autre chose qu'un filet d'eau aux autre points d'eau pendant ce temps-là. Des cafards (dont un qui, malgré le 'ménage', est resté, mort, dans le sanitaire, durant deux ou trois jours), des empreintes sur les surfaces vitrées, un tuyau de douche dans un piteux état … Nous avons encore consacré plus ou moins une heure par jour à la gestion des problèmes techniques rencontrés dans cette seconde villa. La troisième chambre .. villa pilotis horizon #701 : Moins de problèmes apparents … Evidemment, il n’y a plus de jacuzzi. (C'était pourtant mon 'petit plaisir', mon option 'cadeau' de la part de mon chéri qui sait que j'adore buller dans un bain chaud.) Un peignoir bien rangé et tout autant sale. Vous remarquerez à l’occasion que nous avons du refaire et défaire trois fois nos bagages (ce qui, pour une semaine de vacances « farniente » , n’était pas réellement le programme envisagé). Restauration : La cuisine est bonne mais d’une banalité propre à celle d’un établissement 3 étoiles. Le « all inclusive » : Une notion très relative, au Sun Siyam Iru Fushi ! Cela dépend des heures, des lieux et du contexte. À titre illustratif, - le repas de notre fils au Kids Club (un fish & chips provenant du restaurant situé à 30 mètres) sera royalement facturé 15$, - le mini bar de la chambre contenant 4 bouteilles d’eau de 25cl, 4 sodas et 4 bières de 25cl, ne sera pas réapprovisionné durant le séjour, sauf après l’avoir fait remarquer, ce qui signifie qu’à partir du cinquième jour, nous avons vu notre réfrigérateur être réapprovisionné chaque jour, - de même que la consommation de capsules Nespresso qui est limitée à quatre par jour et par chambre. Même logique pour les activités incluses : c’est une activité par chambre et par jour, et non une par personne et par jour ; donc, c’est planche à voile ou kayak pour tous, mais pas de façon différenciée, le même jour … ou bien à un tarif démentiel ! (Pour que vous compreniez : une sortie de trois heures incluant une plongée sur un site et du snorkeling sur un autre site est proposée au tarif de 380$ ; les dix minutes en scooter de mer sont proposées au tarif affiché de 50$, ce qui correspond, nous le verrons le jour du check out, au tarif de 68,99$ TTC !) Le départ : Les hydravions ne pouvant voler de nuit, et notre vol étant au départ de Malé à 09:15, nous devions partir, le dimanche 06 janvier 2019, de Sun Siyam Iru Fushi à 07:00 pour arriver, avec le décalage horaire d’une heure entre l’atoll de Noonu et Malé, à 07:00. A 07:40, le pilote, pieds nus aux commandes de son appareil, enclenchait le départ de Sun Siyam Iru Fushi ; le stewart a claqué la porte de l’hydravion plus d’une dizaine de fois avant de parvenir à la fermer. Sans en être informés, et sans comprendre pourquoi, nous avons fait escale sur une autre ile pour récupérer deux autres passagers. On nous a alors demandé de tous descendre de l’hydravion, et une partie des bagages a été sortie de la carlingue, dans le but de rééquilibrer les masses. Nous avons été ensuite invités à remonter à bord, selon les instructions du personnel navigant : les hommes devant, femmes et enfants à l’arrière … ce qui m'a valu de me retrouver assise avec notre fils, au niveau de la porte. Le stewart n’est alors pas parvenu à fermer la porte, cette fois-ci ; il l’a indiqué au pilote qui lui a fait signe d’ignorer cela ; nous avons décollé ; le stewart tenait tant bien que mal la porte, une main sur la poignée, l’autre sur la sangle de sécurité ; mais ceci n’a pas empêché la porte de s’ouvrir immédiatement après le poussif décollage. Malgré les efforts répétés de la personne naviguant à l’arrière afin de maintenir la porte fermée, celle-ci s’entrouvrait par épisodes et laissait circuler de considérables flux d’air dans la carlingue et ceci au point jusqu’auquel les trois hommes placés à l’avant (tout aussi terrorisés que le reste des passagers et du personnel de bord qui maintenant tant bien que mal sa porte en position) insistent auprès du pilote afin de lui signaler l’anomalie ; c’est donc moins d’une minute après avoir décollé que le pilote a quand même retrouvé la raison et a, de nouveau, fait amerrir l’avion sur la même ile où nous avions récupéré les deux derniers passagers ; voyageurs et bagages ont été déchargés ; nous avons été installés dans le salon d’accueil de l’hôtel Summer Island Maldives. A 08:35, nous sommes repartis ; environ sept minutes plus tard, nous amerrissions à Malé ; heure locale d’arrivée à peu près de 08:45. Le personnel navigant TMA nous accompagne au 'lounge Sun Siyam'. On nous informe alors que nous ne pourrons pas prendre notre avion de 09:15. Les interrogeant pour savoir comment ils allaient organiser le remplacement de ce vol, nous nous voyons confronter à des personnes peu loquaces, qui prenant une totale distance de leurs responsabilités ; à cela s’ajoute leur obstination à vouloir nous 're-booker' sur le même vol, soit sur le vol Emirates Malé-Dubaï-Lyon, et ce uniquement s’ils obtiennent l’accord de notre voyagiste. Nous leur expliquons alors que nous sommes dimanche, et qu’au moment où nous discutons, il est à peine 05:00 AM à Paris. Les vols Emirates Malé-Dubaï-Lyon étant disponibles seulement tous les deux jours, dans leur logique, nous aurions éventuellement pu repartir le mardi 08 janvier. Nous avons alors entrepris de tout faire pour être placés sur un autre vol de façon à rentrer le plus rapidement possible chez nous. Il a alors fallu que nous proposions toutes les solutions possibles à notre interlocuteur pour qu’il daigne travailler à nous trouver un nouveau vol. En parallèle, nous avons voulu joindre le numéro d’urgence Austral Lagons qui nous était fourni dans nos documents de voyage, mais avons été en relation avec un Maldivien avec qui l’échange a été compliqué, à cause de la langue (un anglais plus qu’approximatif, ne maîtrisant aucunement le Français) et de l’accent, et qui a fini par nous raccrocher au nez en cinquante secondes, sans jamais revenir vers nous pour nous apporter de l’aide. Finalement, vers midi, on nous propose un vol Malé-Rome-Paris. Impatients de rentrer chez nous, et nous sentant pas du tout en sécurité à Malé, nous acceptons ce vol. Nous demandons à être placés en classe affaire, tel que pour notre voyage initial ; ce qui nous est refusé. Nous sommes transportés en bus à l’aéroport. Un représentant Sun Siyam Iru Fushi nous accueille et restera avec nous jusqu’à l’enregistrement. Enregistrement qui dure bien une heure trente. L’embarquement étant aussi long que l’enregistrement, et le vol étant très rempli, nous partons avec du retard. Au bout de dix heures de vol en classe économie (un calvaire pour mon conjoint opéré), nous arrivons avec deux heures de retard à Rome. Nous sommes pris en charge par Alitalia. Nous changeons notre vol pour nous rendre à Marseille au lieu de Paris ; le vol est le lendemain à 15:30. Nous sommes logés par Alitalia au Hilton Garden Inn. Lundi 07 janvier 2019, nous prenons le vol Alitalia Rome-Marseille, arrivons à 17:15 à Marseille et rentrons à Nîmes en taxi. (Mon conjoint ira récupérer sa voiture à Lyon, le lendemain, en rentrant d'un déplacement professionnel à Paris.) Le jacuzzi : Dans la première chambre, des buses ne fonctionnaient pas, et après quatre jours de tentatives de réparation, lorsque, finalement, nous allumions le jacuzzi, l’électricité sautait … parce que l’eau qui débordait du jacuzzi (ou fuyait d’une coque fêlée ou d’un projecteur fendu) touchait les fils dénudés situés dans la structure même du jacuzzi ; les photos que nous avons prises de l’installation électrique décrite ci-avant sont tout bonnement consternantes ; même la commission de sécurité la plus négligente ne tolérerait pas une telle mise en danger !!! Dans la deuxième chambre, la seule façon d’avoir de l’eau chaude dans le jacuzzi était de le vider entièrement pour le remplir complètement en ouvrant le robinet d’eau chaude … relié au cumulus ; ce qui induit qu’il fallait choisir entre le jacuzzi et une douche. Bien évidemment aucun système de filtration ne permettait de stériliser l’eau de ce jacuzzi ; là aussi, les photos que nous avons prises montrant les traces verdâtres autour des buses et dans les prétendues buses de filtration pointent bien la défaillance totale du système. Et dire que nous nous sommes trempés dans cette eau non stérilisée à la suite des précédents occupants de la chambre !!! En tout dernier lieu, il est bon de préciser que nous avons du passer durant les six premiers jours de notre séjour toutes les matinées à attendre l’équipe de maintenance afin de leur exposer les problèmes rencontrés (sans que ceux-ci ne soient jamais finalement résolus) : nous aurions apprécié pouvoir disposer de ce temps là de façon plus libre, sans quoi il n’est plus réellement nécessaire de partir en vacances (ce qui était toutefois l’objet initial de notre voyage). L’hygiène : Le seul ménage pratiqué était le balayage. Pas de serpillère, par de produit nettoyant. Pas de dépoussiérage. Pour nettoyer le sol, les tapis étaient levés et … posés sur les vêtements ou le lit ou les oreillers. Des traces de doigts sur les miroirs, l’empreinte d’un visage sur une vitre. Il a fallu qu’on demande que la cuvette du toilette soit nettoyée car les traces résiduelles s’accumulaient jour après jour. Des cafards qui se promenaient dans les sanitaires ; dont un que nous avons pu emprisonner dans un verre, une moitié de son corps sous le verre, l’autre à l’extérieur ; nous avons pu observer cet insecte durant deux jours avant que le verre ne soit retiré, la carcasse de l’insecte restant elle au sol. Là aussi les photos datées que nous avons prises de l’ensemble de ces négligences sont accablantes. Certains de ces points seraient éventuellement acceptables si cet établissement ne revendiquait pas 5 étoiles « luxe » et n’avait pas le culot de présenter un tarif aligné sur les prétendues prestations offertes. Je pense que pour un voyage à 30000€ (pour 2 adultes et 1 enfant), le compte est très loin d’y être ! Austral Lagons devrait refuser de commercialiser cet établissement : dans ce contexte il s’agit purement et simplement d’escroquerie !!! Je tiens également à préciser que ce voyage avait pour but de nous permettre de découvrir et nous reposer, certes ; mais, surtout, mon conjoint devait pouvoir profiter durant ces dix jours d’un total repos afin de se remettre d’une intervention chirurgicale importante subie le 31 octobre. Au lieu de cela, il est rentré plus fatigué et endolori qu’à notre départ, dû au stress provoqué par les problèmes techniques durant le séjour, et au voyage d’une douzaine d’heures en classe économique, et même en moins bonne santé, car il a observé une éruption de boutons par dizaines sur ses bras. Pour information, vous qui me lisez, à ce jour ... Sun Siyam Iru Fushi a dit que c'est la première fois qu'une personne est insatisfaite par leur établissement et leurs prestations, Austral Lagons dit n'avoir aucun recours car l'enquête auprès de l'établissement revient sans doléances, et Havas Voyages se fait silencieux. Chacun nie ses responsabilités ! Nous avons reçu une indemnisation de 600€ (200€ par personne), simplement parce que nous avions souscrit une assurance. Somme qui vient, nous a-t-on dit, en compensation du retard de vol retour et du déclassement. On parle quand même d'environ vingt-quatre heures de retard ! Quant au déclassement ... S'il 'suffisait' d'augmenter son budget de 200€ pour voyager en classe affaires, je crois que les classes éco seraient bien vides ... !!! Donc ... Si vous voulez vivre une belle expérience aux Maldives ... Fuyez la chaîne hôtelière The Sun Siyam. Je vous dirais même que vous pouvez voir d'aussi belles plages, d'aussi belles eaux et d'aussi beaux poissons dans d'autres lieux du monde plus respectueux de la nature et de l'être humain. Ah ... !!! Pourquoi je parle de la chaîne hôtelière The Sun Siyam ? Par ce que Monsieur Ahmed Siyam Mohammed possède d'autres atolls pas plus soignés que celui-ci. Nous avons rencontré des personnes qui étaient arrivés sur l'atoll de Noonu, 'surclassés' (c'est un bien grand mot), parce que, sur le premier atoll, il n'y avait pas de toits aux habitations, et, sur le deuxième atoll, il n'y avait pas de végétation faisant ombrage.Quel gâchis ! Autant la nature est merveilleuse et époustouflante, autant l'homme est misérable, dans tous les sens du terme. Ce que l'hôtelier a fait de ce lieu est un pur scandale dont le seul dessein est de littéralement prendre l'argent des occidentaux qui pensent venir découvrir un p'tit bout paradis. Naïfs, nous avions omis de nous renseigner en amont sur la destination. Ce fut une grossière erreur, car nous avons été confrontés à des situations très difficiles, voire oppressante, notamment lors de notre départ de l'établissement. Quelle position indélicate pour nous, tout au long du séjour, qui réclamions notre "dû" auprès de personnes dont cinq années de salaire mensuel moyen sont nécessaires pour couvrir le prix auquel on (Sun Siyam Iru Fushi via Austral Lagons via Havas Voyages) nous a vendu notre séjour. Un prix que nous avons consenti à payer (pour trois personnes), en nous disant que nous nous offrions notre plus beau voyage, qu'on s'offrait le confort dont nous rêvions, dans une destination de rêve ; un rêve qui devait aussi permettre à mon conjoint de se rétablir d'une lourde opération ; un rêve qui fut un cauchemar dès lors que nous avons posé le premier pied sur le sol Maldivien. Je vais tenter de vous en faire le récit ... L’arrivée : Nous sommes arrivés à l’aéroport de Malé le jeudi 27 décembre 2018 vers 15:30 ; notre voyage en classe affaire (indispensable pour le confort de mon conjoint ; suite à son opération, il devait absolument pouvoir s'allonger) nous a permis de couper les files à l’arrivée, récupérer nos bagages rapidement et rencontrer aussitôt notre interlocuteur pour une prise en charge environ quinze minutes plus tard. Malgré cela, notre transfert vers l’hôtel a été initié vers 17:15, pour un départ effectif en hydravion vers 17:30 ; notre avion ne pouvant rejoindre le complexe hôtelier Sun Siyam Iru Fushi pour cause de tombée de la nuit (!) (nous apprendrons par la suite que les hydravions ne sont pas autorisés à voler de nuit), nous avons d’abord amerri au ponton du Cheval Blanc vers 18:20 ; là, nous avons patienté dans un salon d’accueil, le temps qu’une navette fluviale soit organisée (ce qui n'était pas gagné d'avance selon les propos du personnel) ; un speedboat nous a permis, en à peu près sept minutes, de rejoindre enfin l’hôtel vers 19:45. L’heure locale sur l’atoll du resort étant avancée d’une heure par rapport à celle de Malé, il était donc 20:45. Le temps de prendre possession de la chambre et de faire des trajets en buggy vers le seul restaurant ouvert, nous avons eu le plaisir de finir les restes du buffet avec le personnel. À noter que nous n’avons pas été informés du décalage horaire entre Malé et l’atoll, mais que nous l’avons découvert en fin de la journée suivante (vendredi 28 décembre), à force de trouver ‘bizarre’ que tous les services proposés ferment une demie-heure avant l’heure indiquée dans les flyers. Petit détail qui nous laisse croire que notre transfert jusqu’à l’hôtel a été mal géré : un bain moussant et décoré de pétales fraîches nous attendait … Mais froid ! Donc … C’est mignon, mais soit c’est c.. de le faire sans savoir quand nous arriverons dans la chambre, soit ça démontre que nous y étions attendus bien plus tôt. La première chambre .. villa pilotis horizon #427 : Mobilier vétuste et daté ; lit peu confortable avec sommier qui grince ; coffre-fort hors d’usage qui fonctionne enfin après remplacement de sa pile … pour finalement cesser de fonctionner le lendemain. La chambre à notre arrivée était 'propre' malgré une table extérieure encore tachée de confiture sur laquelle trônait un cendrier sale. À signaler, d’ailleurs, que le ménage quotidien est particulièrement sommaire, à la limite de l’acceptable, notamment dans la partie sanitaire. Le climatiseur de la chambre est horriblement bruyant, malgré l’intervention de la maintenance qui trouve cela normal (?!) (Normal d’être réveillés, la première nuit, par la mise en route répétée de la climatisation dont le bruit fait penser au démarrage d’un moteur d’avion !?!) … Nous dormons donc fenêtres ouvertes ; à 29° et avec l’humidité locale, c’est une expérience inoubliable. Pour finir, « last but not least », un jacuzzi en panne dès le premier jour et durant quatre jours, soit jusqu’au jour où nous avons été transférés dans une autre villa : tour à tour bruyant, ne proposant que la moitié des buses en fonctionnement, puis entraînant des défauts électriques qui privent la villa d’électricité pour finalement constater que les connexions électriques ne sont pas isolées et que ce sont les éclaboussures ou fuites qui sont à l’origine de ces anomalies. Les photos prises de l’installation sont aussi édifiantes que terrorisantes…. À noter que nous avons consacré plus ou moins une heure par jour à la gestion des problèmes techniques rencontrés dans cette villa. La deuxième chambre .. villa pilotis horizon #433 : La climatisation était bien moins bruyante. Mais le jacuzzi avait un fonctionnement très particulier, puisqu’il était relié au cumulus pour être alimenté en eau chaude. Il fallait donc choisir entre jacuzzi et douche. Les deux en même temps étaient impensables. Et la durée de remplissage du jacuzzi au robinet d'eau chaude était trèèèèèès longue !!!!!! Pas question, d'ailleurs, d'espérer avoir autre chose qu'un filet d'eau aux autre points d'eau pendant ce temps-là. Des cafards (dont un qui, malgré le 'ménage', est resté, mort, dans le sanitaire, durant deux ou trois jours), des empreintes sur les surfaces vitrées, un tuyau de douche dans un piteux état … Nous avons encore consacré plus ou moins une heure par jour à la gestion des problèmes techniques rencontrés dans cette seconde villa. La troisième chambre .. villa pilotis horizon #701 : Moins de problèmes apparents … Evidemment, il n’y a plus de jacuzzi. (C'était pourtant mon 'petit plaisir', mon option 'cadeau' de la part de mon chéri qui sait que j'adore buller dans un bain chaud.) Un peignoir bien rangé et tout autant sale. Vous remarquerez à l’occasion que nous avons du refaire et défaire trois fois nos bagages (ce qui, pour une semaine de vacances « farniente » , n’était pas réellement le programme envisagé). Restauration : La cuisine est bonne mais d’une banalité propre à celle d’un établissement 3 étoiles. Le « all inclusive » : Une notion très relative, au Sun Siyam Iru Fushi ! Cela dépend des heures, des lieux et du contexte. À titre illustratif, - le repas de notre fils au Kids Club (un fish & chips provenant du restaurant situé à 30 mètres) sera royalement facturé 15$, - le mini bar de la chambre contenant 4 bouteilles d’eau de 25cl, 4 sodas et 4 bières de 25cl, ne sera pas réapprovisionné durant le séjour, sauf après l’avoir fait remarquer, ce qui signifie qu’à partir du cinquième jour, nous avons vu notre réfrigérateur être réapprovisionné chaque jour, - de même que la consommation de capsules Nespresso qui est limitée à quatre par jour et par chambre. Même logique pour les activités incluses : c’est une activité par chambre et par jour, et non une par personne et par jour ; donc, c’est planche à voile ou kayak pour tous, mais pas de façon différenciée, le même jour … ou bien à un tarif démentiel ! (Pour que vous compreniez : une sortie de trois heures incluant une plongée sur un site et du snorkeling sur un autre site est proposée au tarif de 380$ ; les dix minutes en scooter de mer sont proposées au tarif affiché de 50$, ce qui correspond, nous le verrons le jour du check out, au tarif de 68,99$ TTC !) Le départ : Les hydravions ne pouvant voler de nuit, et notre vol étant au départ de Malé à 09:15, nous devions partir, le dimanche 06 janvier 2019, de Sun Siyam Iru Fushi à 07:00 pour arriver, avec le décalage horaire d’une heure entre l’atoll de Noonu et Malé, à 07:00. A 07:40, le pilote, pieds nus aux commandes de son appareil, enclenchait le départ de Sun Siyam Iru Fushi ; le stewart a claqué la porte de l’hydravion plus d’une dizaine de fois avant de parvenir à la fermer. Sans en être informés, et sans comprendre pourquoi, nous avons fait escale sur une autre ile pour récupérer deux autres passagers. On nous a alors demandé de tous descendre de l’hydravion, et une partie des bagages a été sortie de la carlingue, dans le but de rééquilibrer les masses. Nous avons été ensuite invités à remonter à bord, selon les instructions du personnel navigant : les hommes devant, femmes et enfants à l’arrière … ce qui m'a valu de me retrouver assise avec notre fils, au niveau de la porte. Le stewart n’est alors pas parvenu à fermer la porte, cette fois-ci ; il l’a indiqué au pilote qui lui a fait signe d’ignorer cela ; nous avons décollé ; le stewart tenait tant bien que mal la porte, une main sur la poignée, l’autre sur la sangle de sécurité ; mais ceci n’a pas empêché la porte de s’ouvrir immédiatement après le poussif décollage. Malgré les efforts répétés de la personne naviguant à l’arrière afin de maintenir la porte fermée, celle-ci s’entrouvrait par épisodes et laissait circuler de considérables flux d’air dans la carlingue et ceci au point jusqu’auquel les trois hommes placés à l’avant (tout aussi terrorisés que le reste des passagers et du personnel de bord qui maintenant tant bien que mal sa porte en position) insistent auprès du pilote afin de lui signaler l’anomalie ; c’est donc moins d’une minute après avoir décollé que le pilote a quand même retrouvé la raison et a, de nouveau, fait amerrir l’avion sur la même ile où nous avions récupéré les deux derniers passagers ; voyageurs et bagages ont été déchargés ; nous avons été installés dans le salon d’accueil de l’hôtel Summer Island Maldives. A 08:35, nous sommes repartis ; environ sept minutes plus tard, nous amerrissions à Malé ; heure locale d’arrivée à peu près de 08:45. Le personnel navigant TMA nous accompagne au 'lounge Sun Siyam'. On nous informe alors que nous ne pourrons pas prendre notre avion de 09:15. Les interrogeant pour savoir comment ils allaient organiser le remplacement de ce vol, nous nous voyons confronter à des personnes peu loquaces, qui prenant une totale distance de leurs responsabilités ; à cela s’ajoute leur obstination à vouloir nous 're-booker' sur le même vol, soit sur le vol Emirates Malé-Dubaï-Lyon, et ce uniquement s’ils obtiennent l’accord de notre voyagiste. Nous leur expliquons alors que nous sommes dimanche, et qu’au moment où nous discutons, il est à peine 05:00 AM à Paris. Les vols Emirates Malé-Dubaï-Lyon étant disponibles seulement tous les deux jours, dans leur logique, nous aurions éventuellement pu repartir le mardi 08 janvier. Nous avons alors entrepris de tout faire pour être placés sur un autre vol de façon à rentrer le plus rapidement possible chez nous. Il a alors fallu que nous proposions toutes les solutions possibles à notre interlocuteur pour qu’il daigne travailler à nous trouver un nouveau vol. En parallèle, nous avons voulu joindre le numéro d’urgence Austral Lagons qui nous était fourni dans nos documents de voyage, mais avons été en relation avec un Maldivien avec qui l’échange a été compliqué, à cause de la langue (un anglais plus qu’approximatif, ne maîtrisant aucunement le Français) et de l’accent, et qui a fini par nous raccrocher au nez en cinquante secondes, sans jamais revenir vers nous pour nous apporter de l’aide. Finalement, vers midi, on nous propose un vol Malé-Rome-Paris. Impatients de rentrer chez nous, et nous sentant pas du tout en sécurité à Malé, nous acceptons ce vol. Nous demandons à être placés en classe affaire, tel que pour notre voyage initial ; ce qui nous est refusé. Nous sommes transportés en bus à l’aéroport. Un représentant Sun Siyam Iru Fushi nous accueille et restera avec nous jusqu’à l’enregistrement. Enregistrement qui dure bien une heure trente. L’embarquement étant aussi long que l’enregistrement, et le vol étant très rempli, nous partons avec du retard. Au bout de dix heures de vol en classe économie (un calvaire pour mon conjoint opéré), nous arrivons avec deux heures de retard à Rome. Nous sommes pris en charge par Alitalia. Nous changeons notre vol pour nous rendre à Marseille au lieu de Paris ; le vol est le lendemain à 15:30. Nous sommes logés par Alitalia au Hilton Garden Inn. Lundi 07 janvier 2019, nous prenons le vol Alitalia Rome-Marseille, arrivons à 17:15 à Marseille et rentrons à Nîmes en taxi. (Mon conjoint ira récupérer sa voiture à Lyon, le lendemain, en rentrant d'un déplacement professionnel à Paris.) Le jacuzzi : Dans la première chambre, des buses ne fonctionnaient pas, et après quatre jours de tentatives de réparation, lorsque, finalement, nous allumions le jacuzzi, l’électricité sautait … parce que l’eau qui débordait du jacuzzi (ou fuyait d’une coque fêlée ou d’un projecteur fendu) touchait les fils dénudés situés dans la structure même du jacuzzi ; les photos que nous avons prises de l’installation électrique décrite ci-avant sont tout bonnement consternantes ; même la commission de sécurité la plus négligente ne tolérerait pas une telle mise en danger !!! Dans la deuxième chambre, la seule façon d’avoir de l’eau chaude dans le jacuzzi était de le vider entièrement pour le remplir complètement en ouvrant le robinet d’eau chaude … relié au cumulus ; ce qui induit qu’il fallait choisir entre le jacuzzi et une douche. Bien évidemment aucun système de filtration ne permettait de stériliser l’eau de ce jacuzzi ; là aussi, les photos que nous avons prises montrant les traces verdâtres autour des buses et dans les prétendues buses de filtration pointent bien la défaillance totale du système. Et dire que nous nous sommes trempés dans cette eau non stérilisée à la suite des précédents occupants de la chambre !!! En tout dernier lieu, il est bon de préciser que nous avons du passer durant les six premiers jours de notre séjour toutes les matinées à attendre l’équipe de maintenance afin de leur exposer les problèmes rencontrés (sans que ceux-ci ne soient jamais finalement résolus) : nous aurions apprécié pouvoir disposer de ce temps là de façon plus libre, sans quoi il n’est plus réellement nécessaire de partir en vacances (ce qui était toutefois l’objet initial de notre voyage). L’hygiène : Le seul ménage pratiqué était le balayage. Pas de serpillère, par de produit nettoyant. Pas de dépoussiérage. Pour nettoyer le sol, les tapis étaient levés et … posés sur les vêtements ou le lit ou les oreillers. Des traces de doigts sur les miroirs, l’empreinte d’un visage sur une vitre. Il a fallu qu’on demande que la cuvette du toilette soit nettoyée car les traces résiduelles s’accumulaient jour après jour. Des cafards qui se promenaient dans les sanitaires ; dont un que nous avons pu emprisonner dans un verre, une moitié de son corps sous le verre, l’autre à l’extérieur ; nous avons pu observer cet insecte durant deux jours avant que le verre ne soit retiré, la carcasse de l’insecte restant elle au sol. Là aussi les photos datées que nous avons prises de l’ensemble de ces négligences sont accablantes. Certains de ces points seraient éventuellement acceptables si cet établissement ne revendiquait pas 5 étoiles « luxe » et n’avait pas le culot de présenter un tarif aligné sur les prétendues prestations offertes. Je pense que pour un voyage à 30000€ (pour 2 adultes et 1 enfant), le compte est très loin d’y être ! Austral Lagons devrait refuser de commercialiser cet établissement : dans ce contexte il s’agit purement et simplement d’escroquerie !!! Je tiens également à préciser que ce voyage avait pour but de nous permettre de découvrir et nous reposer, certes ; mais, surtout, mon conjoint devait pouvoir profiter durant ces dix jours d’un total repos afin de se remettre d’une intervention chirurgicale importante subie le 31 octobre. Au lieu de cela, il est rentré plus fatigué et endolori qu’à notre départ, dû au stress provoqué par les problèmes techniques durant le séjour, et au voyage d’une douzaine d’heures en classe économique, et même en moins bonne santé, car il a observé une éruption de boutons par dizaines sur ses bras. Pour information, vous qui me lisez, à ce jour ... Sun Siyam Iru Fushi a dit que c'est la première fois qu'une personne est insatisfaite par leur établissement et leurs prestations, Austral Lagons dit n'avoir aucun recours car l'enquête auprès de l'établissement revient sans doléances, et Havas Voyages se fait silencieux. Chacun nie ses responsabilités ! Nous avons reçu une indemnisation de 600€ (200€ par personne), simplement parce que nous avions souscrit une assurance. Somme qui vient, nous a-t-on dit, en compensation du retard de vol retour et du déclassement. On parle quand même d'environ vingt-quatre heures de retard ! Quant au déclassement ... S'il 'suffisait' d'augmenter son budget de 200€ pour voyager en classe affaires, je crois que les classes éco seraient bien vides ... !!! Donc ... Si vous voulez vivre une belle expérience aux Maldives ... Fuyez la chaîne hôtelière The Sun Siyam. Je vous dirais même que vous pouvez voir d'aussi belles plages, d'aussi belles eaux et d'aussi beaux poissons dans d'autres lieux du monde plus respectueux de la nature et de l'être humain. Ah ... !!! Pourquoi je parle de la chaîne hôtelière The Sun Siyam ? Par ce que Monsieur Ahmed Siyam Mohammed possède d'autres atolls pas plus soignés que celui-ci. Nous avons rencontré des personnes qui étaient arrivés sur l'atoll de Noonu, 'surclassés' (c'est un bien grand mot), parce que, sur le premier atoll, il n'y avait pas de toits aux habitations, et, sur le deuxième atoll, il n'y avait pas de végétation faisant ombrage....+
note Tripadvisor

Par Claire F | Catégorie : En famille

Nous y avons séjourné avec nos 2 enfants. L’ilot est très beau ....tout petit , on fait le tour en moins d’une heure ! Mais quelle beauté ! L’eau est turquoise, le sable blanc (mais plein de morceaux de coraux donc attention aux pieds), la végétation luxuriante et magnifique ! Un vrai petit paradis ! L’interieur de l’ile est superbe! Très bien entretenu , des petites allées adorables avec toujours cette végétation incroyable et du sable partout. Nous avions une villa de luxe avec piscine . Intérieurement la chambre est très simple ....deco sans intérêt. En revanche la salle de bain extérieurement est une merveille ! Très agréable la douche extérieure ...ainsi que la balancelle . La piscine qui donne sur la plage est splendide ! Vue superbe depuis la terasse. Mais .....énorme déception en découvrant que la plage devant notre maison était recouverte de sacs de sables à moitié enterrés, complètement déglingue !!! Incroyable quand on croit se retrouver au paradis ...et quand on paye ce prix !!! Et que dire de la dangerosité du tas de pierres devant notre piscine ? Notre fils a voulu aller sur la plage et est tombé car les pierres ne tiennent pas bien dans le sable . Il s’est blessé au dos. C’est vraiment dommage d’insister sur ce point mais quand on réserve un séjour à ce prix, on a une exigence qui ne permet pas d’accepter ce genre de chose. Point de vue restauration on est satisfaits. La fluid pool était très agréable pour manger le midi et très appréciée de nos enfants. La piscine est fantastique . Mention spéciale pour le restaurant Trio. Table sur pilotis ....un dîner vraiment agréable et bon (fondant au chocolat délicieux). Le Iru est plutôt moyen ....on mange les pieds dans le sable ce qui est très sympa mais le cadre fait un peu trop snack cantine. Pas très raffiné !! Resto bamboo sympa. Nous avons beaucoup aimé le bar pour boire un verre le midi ....et un jour nous avons eu droit à un petit concert très sympa ! Le matériel masque palme tubas est prêté mais de mauvaise qualité ! L’accueil est globalement courtois et aimable. Le voyage en hydravion est très beau mais attention , notre avion est arrivé en retard et nous n’avons donc pas pu rejoindre l’hôtel le soir de notre arrivée . On a dû prendre une nuit à Malé à nos frais !!! Et la nuit au Sunsyam + le dîner + le petit déjeuner pour 4 personnes ne nous sera sûrement pas remboursée en tout cas la direction de l’hotel ne nous a même pas proposé un dédommagement !!! Incroyable.... Et pour le retour notre avion était à 20h35 et nous avons dû partir à 15h de l’hotel .....beaucoup d’attente et de temps perdu. Je joins des photos des fameux sacs de sables horribles ! En résumé le lieu est fabuleux mais nous sommes très déçus par l’attitude de la direction qui ne nous a rien proposé pour nous dédommager de notre nuit perdue (a part des fruits et du vin mais comme nous étions en all inclusive c’etait pas vraiment le super cadeau!!!!) et par la laideur des sacs de sables qui jonchaient la plage devant notre villa.Nous y avons séjourné avec nos 2 enfants. L’ilot est très beau ....tout petit , on fait le tour en moins d’une heure ! Mais quelle beauté ! L’eau est turquoise, le sable blanc (mais plein de morceaux de coraux donc attention aux pieds), la végétation luxuriante et magnifique ! Un vrai petit paradis ! L’interieur de l’ile est superbe! Très bien entretenu , des petites allées adorables avec toujours cette végétation incroyable et du sable partout. Nous avions une villa de luxe avec piscine . Intérieurement la chambre est très simple ....deco sans intérêt. En revanche la salle de bain extérieurement est une merveille ! Très agréable la douche extérieure ...ainsi que la balancelle . La piscine qui donne sur la plage est splendide ! Vue superbe depuis la terasse. Mais .....énorme déception en découvrant que la plage devant notre maison était recouverte de sacs de sables à moitié enterrés, complètement déglingue !!! Incroyable quand on croit se retrouver au paradis ...et quand on paye ce prix !!! Et que dire de la dangerosité du tas de pierres devant notre piscine ? Notre fils a voulu aller sur la plage et est tombé car les pierres ne tiennent pas bien dans le sable . Il s’est blessé au dos. C’est vraiment dommage d’insister sur ce point mais quand on réserve un séjour à ce prix, on a une exigence qui ne permet pas d’accepter ce genre de chose. Point de vue restauration on est satisfaits. La fluid pool était très agréable pour manger le midi et très appréciée de nos enfants. La piscine est fantastique . Mention spéciale pour le restaurant Trio. Table sur pilotis ....un dîner vraiment agréable et bon (fondant au chocolat délicieux). Le Iru est plutôt moyen ....on mange les pieds dans le sable ce qui est très sympa mais le cadre fait un peu trop snack cantine. Pas très raffiné !! Resto bamboo sympa. Nous avons beaucoup aimé le bar pour boire un verre le midi ....et un jour nous avons eu droit à un petit concert très sympa ! Le matériel masque palme tubas est prêté mais de mauvaise qualité ! L’accueil est globalement courtois et aimable. Le voyage en hydravion est très beau mais attention , notre avion est arrivé en retard et nous n’avons donc pas pu rejoindre l’hôtel le soir de notre arrivée . On a dû prendre une nuit à Malé à nos frais !!! Et la nuit au Sunsyam + le dîner + le petit déjeuner pour 4 personnes ne nous sera sûrement pas remboursée en tout cas la direction de l’hotel ne nous a même pas proposé un dédommagement !!! Incroyable.... Et pour le retour notre avion était à 20h35 et nous avons dû partir à 15h de l’hotel .....beaucoup d’attente et de temps perdu. Je joins des photos des fameux sacs de sables horribles ! En résumé le lieu est fabuleux mais nous sommes très déçus par l’attitude de la direction qui ne nous a rien proposé pour nous dédommager de notre nuit perdue (a part des fruits et du vin mais comme nous étions en all inclusive c’etait pas vraiment le super cadeau!!!!) et par la laideur des sacs de sables qui jonchaient la plage devant notre villa....+
note Tripadvisor

Par Ikram38 | Catégorie : En couple

J’ai passé une semaine merveilleuse au sein de cet hôtel Grâce À l’accueil d’une équipe chaleureuse et agréable avec une gentillesse hors norme et qu’ils étaient toujours à notre service et j’en profite pour remercier spécialement mohamed (guest service manager), hesham (sinbad manager) et ameni + saaged (butler)J’ai passé une semaine merveilleuse au sein de cet hôtel Grâce À l’accueil d’une équipe chaleureuse et agréable avec une gentillesse hors norme et qu’ils étaient toujours à notre service et j’en profite pour remercier spécialement mohamed (guest service manager), hesham (sinbad manager) et ameni + saaged (butler)...+

Pour plus d'information sur le contrôle des avis des membres de TripAdvisor, cliquer ici

Découvrez
Les Maldives

Guide de voyage Maldives

Organisez votre voyage : suivez tous nos conseils et nos infos pratiques. Découvrez les meilleurs itinéraires et les visites incontournables à ne pas manquer pour bien préparer votre voyage aux Maldives.

Voir le guide de voyage Maldives

La Météo Male

  • MOY
  • MAX
  • PLUIE
  • Jan
  • 29°
  • 31°
  • 0mm
  • Fév
  • 29°
  • 31°
  • 2mm
  • Mar
  • 30°
  • 32°
  • 11mm
  • Avr
  • 30°
  • 32°
  • 11mm
  • Mai
  • 30°
  • 32°
  • 21mm
  • Jui
  • 29°
  • 31°
  • 15mm
  • MOY
  • MAX
  • PLUIE
  • Jui
  • 29°
  • 31°
  • 21mm
  • Aoû
  • 29°
  • 31°
  • 20mm
  • Sep
  • 29°
  • 31°
  • 24mm
  • Oct
  • 29°
  • 31°
  • 25mm
  • Nov
  • 28°
  • 31°
  • 19mm
  • Déc
  • 28°
  • 31°
  • 1mm
Quand partir Maldives?
Besoin d'aide ? 01 73 27 55 55 *

*(prix d'un appel local TTC)

Lun au Ven : 8-24h / Sam : 9-23h / Dim : 10-23h

Merci d'indiquer une adresse email valide.

Ok

MEILLEUR PRIX GARANTI

On vous rembourse 3 fois la différence

Si dans les 48 heures suivant votre demande de réservation, vous trouvez sur un autre site Internet français un séjour (Forfait touristique : vol + hôtel) strictement identique à celui réservé sur le site www.promovacances.com à un prix inférieur,PROMOVACANCES vous rembourse trois fois la différence, sous réserve des conditions définies ci après

Le remboursement par PROMOVACANCES de la différence de prix est soumis à la réunion des conditions suivantes :

Les conditions des offres doivent être identiques, à savoir :

  • aux mêmes dates,
  • pour une même durée de séjour,
  • sur un même hôtel,
  • dans la même catégorie de chambre
  • sur les mêmes vols (même compagnie aérienne, même catégorie de siège)
  • pour le même nombre et type de personnes participant au voyage

Les places doivent être disponibles aux conditions ci-dessus pour l'offre concurrente.
L'opération est limitée à un seul remboursement par dossier de réservation
L'offre doit émaner du site internet d'une entreprise commercialisant des voyages présente sur le territoire français

La demande de remboursement devra être adressée dans les 48 heures suivant votre demande de réservation, par courrier électronique à meilleurprix@karavel.com accompagnée des éléments suivants :

  • Copie du courrier électronique d'accusé réception de la demande de réservation de votre séjour adressé par PROMOVACANCES;
  • Copie du devis établi sur papier en tête du site internet concurrent, indiquant le détail des prestations fournies ainsi que le prix toutes taxes comprises et tous frais inclus.

Si l'ensemble des conditions ci-dessus sont remplies, le remboursement du montant de la différence de prix pourra s'effectuer par chèque bancaire au plus tard 15 jours après votre départ.

La comparaison des prix sera établie sur la base des tarifs appliqués toutes taxes comprises et tous frais inclus (taxe aéroport, surcharge carburant, frais de dossier, frais de réservation,...) mais hors assurances. Le remboursement correspondra à trois fois la différence de prix ainsi déterminé.

Aucun remboursement ne sera dï¿œ en cas d'annulation de la réservation.

L'offre ne porte pas sur les séjours ne mentionnant pas l'icône " Garantie du meilleur prix " et notamment sauf mention particulière :

  • Les week-ends
  • Les croisières
  • Etc. (liste non limitative)

Infos & réservations

Pour nous appeler depuis l'étranger, veuillez composer le :

+33 170 365 000

Numéro accessible hors de France exclusivement
(prix d'un appel local depuis un poste fixe)

En cliquant sur "je m'inscris", j'accepte de recevoir les offres de Promovacances et de ses partenaires