Le savoir vivre Chine

Formules de politesses Chinoises

Les Chinois ne sont ni rigoristes ni formalistes, ce qui contribue beaucoup à l'agrément du voyage. Une prise de contact se solde toujours par un échange de cartes de visite. Emportez les vôtres, et vous vous retrouverez avec un vrai jeu de cartes, collectées au fil des rencontres, à la fin du séjour.
Sachez aussi que les noms de personne se composent de trois (plus rarement deux) syllabes, la première correspondant au nom de famille. Ainsi Wang Dahai sera Monsieur, Madame ou Mademoiselle Wang, prénommé Dahai. L'usage des prénoms est réservé aux intimes.
En société, on apprécie la ponctualité et la courtoisie. Mais celle-ci s'efface complètement quand il s'agit de faire la queue à la poste ou à la gare. C'est alors chacun pour soi.
On peut résumer à une expression le code des usages : ne pas perdre la face. Cela signifie dire « peut-être » plutôt que « je ne sais pas », « oui, mais… » plutôt que « oui » ou « non » ; cela se traduit par un rire évasif sur une question gênante ; cela implique discrétion et pondération dans toutes les situations. Un art à cultiver.

Formules de politesse (avec leur prononciation approximative)

Bonjour : nihao (ni rao).
Merci : xiexie (hsié hsié).
S'il vous plaît : qing ni (tsing ni).
Excusez-moi : duibuqi (doué bou tsi).
A bientôt : huitoujian (rouei to tiéne).
Ca va : hao (rao).
Au revoir : zaijian (dzaille tiéne).
Bienvenue : huanying (rouanne ying).
Bon appétit : manman chi (mane mane tche).
Bonsoir : wan'an (ouanne anne).
Pardon : mafan ni (ma fanne ni).
Comment allez-vous ? : nihao ma (ni rao ma) ?
Entrez, s'il vous plaît : qing ni lai ba (tsing ni laille ba).
Asseyez-vous, s'il vous plaît : qing ni zuo ba (tsing ni dzouo ba).

En cliquant sur "je m'inscris", j'accepte de recevoir les offres de Promovacances et de ses partenaires

X Fermer