Cuisine et boissons en Grèce

Que boire et que manger en Grèce ?

La cuisine du bord de mer est riche en poissons et poulpes, accompagnés de l'inévitable salade aux olives et à la feta et des amuse-gueule (mezedes) : taramosalata, feuilles de vignes farcies, tsatsiki… La cuisine de l'intérieur, plus consistante, donne sa préférence aux charcuteries et viandes de mouton, porc ou chèvre, cuites à l'étouffée (stifato) ou sous la braise (klevtiko).

Riz, épinards et pommes de terre évincent la salade, et le fromage se fait corsé. Les desserts sont riches en miel et en amandes. Les plus typiques sont le feuilleté à la crème (galaktoboureko) et la halva de Salonique.

Dans les hôtels, la cuisine internationale prévaut, agrémentée de plats nationaux souvent répétitifs. Le meilleur endroit pour découvrir la cuisine locale reste la modeste ouzeri, où l'on choisit son menu près des fourneaux. Pour manger rapidement, on trouve les vendeurs de feuilletés au fromage ou au hachis, ou un gyros (broche verticale), sans oublier les célèbres souvlaki.


Boisson

L'eau est très saine en Grèce, qui dispose de sources thermales dont plusieurs sont commercialisées. Les boissons nationales sont l'ouzo (marc distillé avec des graines d'anis) et le vin, rouge, blanc et rosé, dont quelques crus sont classés. Les plus caractéristiques sont le samos, le mavrodafni de Patras et la retsina, vin blanc de qualité souvent médiocre qu'on conserve par addition de résine. Au volant, le taux d'alcoolémie toléré est de 0,5 g/l.

En cliquant sur "je m'inscris", j'accepte de recevoir les offres de Promovacances et de ses partenaires

X Fermer