sejour-kenya

Les informations pratiques Kenya

Voyage Kenya : Informations pratiques

Conduite

On roule à gauche au Kenya. Le permis de conduire international est exigé pour la location d'un véhicule. On ne saurait jamais assez conseiller de s'assurer des services d'un chauffeur professionnel, surtout pour visiter les parcs, où les 4x4 sont rois (exclure la voiture de ville). Celui-ci sert aussi de guide et de pisteur.
Pour les groupes, des minibus aménagés, dont le toit s'ouvre, donnent libre accès au spectacle de la nature. Les routes sont généralement en mauvais état et peuvent, selon la saison, s'avérer dangereuses. De même, conduire est un exercice périlleux. Sachez que, même si personne ne la respecte vraiment, la vitesse est limitée à 100 km/h sur route, 55 km/h en ville et 25 km/h dans les parcs et réserves.

Eau

Eviter de boire de l'eau dans tous les cas en dehors de bouteilles soigneusement capsulées.

Electricité

La tension est de 220 volts. Les prises de courant sont différentes et un adaptateur s'avère nécessaire.

Game drive

En anglais, game signifie « gibier », et drive peut se traduire par « chasse », plus que par course ou conduite ; ainsi, la game drive est une « chasse au gibier », chasse désormais pacifique, puisqu'elle s'exerce à l'aide d'appareils photo plutôt que d'armes à feu.
Elle débute très tôt le matin, avant le lever du jour pour, si l'on a pris le soin d'emporter avec soi des boîtes de petit déjeuner et une Thermos de café, s'achever normalement en fin de matinée, lorsque la lumière est trop crue et la chaleur trop forte. Elle peut aussi s'interrompre pour permettre un retour au lodge, pour un petit déjeuner tardif, quitte à reprendre ensuite.
Mais cette formule est moins intéressante.
La game drive reprend généralement pour une seconde période en fin d'après-midi. Elle s'achève au coucher du soleil, un verre à la main. Il est également possible, en emportant des boîtes repas, de passer toute la journée en safari, après accord préalable avec le chauffeur. Des aires de repos sont réservées au pique-nique.

Hébergement

De l'hôtel balnéaire au refuge de montagne, le Kenya offre une diversité considérable d'hébergement.
Le camp de toile, dont l'image est intimement liée à celle traditionnelle du safari, tient, parmi celle-ci, une place privilégiée. Luxueusement aménagées, avec salles de bains et mobilier colonial, les tentes offrent un confort absolu. Elles sont généralement situées dans les endroits les plus sauvages.

Heure locale

Le Kenya enregistre un décalage de 3 h par rapport au méridien de Greenwich. L'écart avec la France est donc de 2 h de plus en hiver et 1 h de plus en été. Quand sonne midi en France, il est 13 h durant l'été et 14 h en hiver en Afrique de l'Est.

Horaires d'ouverture

Chaque jour de l'année, le soleil se lève à 6 h 30 et se couche à 18 h 30. Cela correspond aux heures d'ouverture et fermeture des parcs.
La conduite de nuit est strictement interdite dans les parcs. Bureaux et administrations sont ouverts du lundi au vendredi de 8 h à 13 h et de 14 h à 17 h. Les boutiques sont ouvertes jusqu'à 19 h.

Marchandage

Normalement absent des magasins de souvenirs traditionnels, le marchandage est d'usage dans les curio shops, où il est possible de faire sensiblement baisser les prix. Mais il s'agit d'abord d'un jeu social propre à développer les rapports humains. Il ne doit jamais être exercé au-delà des limites du raisonnable, au risque de devenir alors humiliant.

Poste et communications

Certains campements, situés au sein des parcs nationaux, sont encore privés de téléphone. Seule une liaison radio les relie au monde. Mais cela devient de plus en plus rare, grâce aux communications par satellite. Pour obtenir le Kenya depuis la France composer le 00 puis le 254, l'indicatif régional (20 pour Nairobi, 40 pour Mombasa) et le numéro du correspondant.
. Pour téléphoner en France depuis le Kenya, composer le 00, suivi du 033 et du numéro de votre correspondant (sans faire le 0 de l'indicatif régional pour la France). A noter qu'un appel téléphonique de 3 minutes vers la France depuis le Kenya coûte environ 10 €, soit l'un des tarifs les plus chers d'Afrique !

Photos/films

Bien qu'il soit possible de trouver de la pellicule dans la plupart des boutiques des hôtels, il est préférable de les emporter avec soi, car elles sont conservées dans des conditions pas forcément idéales et les prix sont élevés. Les duty free des aéroports restent les meilleurs points de vente.
Les pellicules 100 ASA donnent de très bons résultats pour qui désire réaliser des diapositives.
Attention d'en emporter suffisamment, car les occasions de prises de vue sont innombrables et les situations toujours inédites. Penser aussi aux piles de remplacement.

Pourboires

Bien que le pourboire soit normalement inclus dans l'addition, il est toujours attendu avec attention. Il peut tourner autour de 8 à 10 % des montants. En safari, il est de coutume de glisser un pourboire au guide et au chauffeur d'environ 5 $ par jour. Mieux vaut, contrairement à ce que font certains, leur donner le dernier jour, pour ajuster la somme au service rendu.

Sécurité

Même si le Kenya est dans une phase de stabilité politique, il est indéniable que ce pays n'est pas exempt de dangers. Mais ces risques sont bien moins importants que dans beaucoup d'autres pays touristiques africains. Les chauffeurs savent très bien quand et où il est possible d'aller. Les parcs les plus fréquentés et les plages d'hôtels sont sans aucun problème. Les régions frontalières sont généralement sensibles, du fait de l'immigration sauvage. Eviter de préférence les régions de Kigoma. En ville, on prendra soin de ne pas se rendre, surtout de nuit, dans certains quartiers décrits comme difficiles. D'une manière générale, il est prudent de ne pas exhiber de richesses. En raison des évènements actuels de ce début d'année 2008, le gouvernement français déconseille vivement cette destination.

En cliquant sur "je m'inscris", j'accepte de recevoir les offres de Promovacances et de ses partenaires

X Fermer