sejour-madagascar

Le lexique Madagascar

Guide Voyage : Les langues de Madagascar

Le malgache et le français cohabitent, même si le français reste plus répandu dans le monde des affaires, ainsi que dans la vie administrative et politique. Dans les principales agglomérations, de nombreux Malgaches maîtrisent parfaitement la langue de Voltaire.
Les effets de vingt ans de « malgachisation » de la société font leurs effets : la langue malgache prend, de manière légitime, de plus en plus d'importance dans les différents secteurs de la vie sur l'île. Dans les régions reculées, il est parfois difficile de trouver des personnes qui parlent une autre langue. Il n'empêche, on parvient toujours à se comprendre et à communiquer.

Lexique

Le malgache, d'origine austronésienne, est une langue chantante composée de 21 lettres qui, au fil des immigrations et des colonisations successives, s'est enrichie de mots d'origine étrangère (anglais, arabe et français). Sa prononciation est assez difficile, d'autant plus que beaucoup de mots comptent au minimum cinq syllabes. Il ne faut cependant pas toutes les prononcer. Et la prononciation suit des règles précises, l'accentuation de l'accent tonique pouvant faire changer le sens d'un mot : par exemple, tanana peut signifier « main » ou « ville » selon que l'accent se porte sur la première ou la deuxième syllabe.

Prononciation

Les voyelles

- Le a se prononce comme en français et est souvent presque muet en fin de mot ;
- le e se prononce comme dans le mot « thé ». Le e final est toujours accentué ;
- le i se prononce comme dans le mot « livre ». Le i est remplacé par y en fin de mot ;
- le o se prononce « ou », sauf en fin de mot et après un a ;
- le n n'existe pas.

Les consonnes

- Le k ou le s remplacent le c, le k remplace le q et le ks remplace le x dans les mots d'origine étrangère ;
- le g est dur comme dans « vogue » ;
- le h est muet dans la majorité des mots ;
- le j est dur comme dans le mot « jazz » ;
- le r est roulé comme dans le mot « rivière » ;
- le s se prononce ss ;
- c, q, w et x n'existent pas.

Noms de lieux

Village : vohitra.
Au village (ou à la colline) : ambohi.
Rivière : ony.
Lac : farihy.
Forêt : ala.
Colline : tanetry.
Ile : nosy.
Grand(e) : be.
Au rocher : ankara.
Au champ : antsaha.
En haut : ambony.
En bas : ambany.
A l'embouchure : ambinani.

Compter

1 : rày.
2 : roa.
3 : telo.
4 : èfatra.
5 : dimy.
6 : ènina.
7 : fito.
8 : vàlo.
9 : sivy.
10 : folo.
100 : zàto.
1 000 : arivo.

Expressions courantes

Oui : èny.
Non : tsia.
D'accord : ekèna.
Où ? : aiza ?
Qui ? : iza ?
Quand ? : rahoviana (pour le futur), oviana (pour le passé) ?
Combien ? : ohatrinona ?
Beau : tsara.
Parlez-vous français ? : mahày mitèny frantsày vè ianào ?
Je ne comprends pas : tsy àzoko.

Vocabulaire

Ambassade : ambasàdy.
Banque : bànky.
Police : pôlisy.
Poste : pàositra.
Je voudrais téléphoner : te hiàntso àmin'ny telefàonina àho.
Je voudrais changer de l'argent : te hanakàlo vola.
Hôtel : hôtèly misy fandriana.
Restaurant : hôtèly fisakafoànana.
Où sont les toilettes ? : aiza ny gabinè ?
Petit déjeuner : sakàfo maràina.
Déjeuner : sakàfo antoàndro.
Dîner : sakàfo hariva.
Café : kafè.
Thé : ditè.
Eau : ràno.
Pain : mofo.
Fruit : voankàzo.
Doucement : mora mora.
Médecin : dokotèra.
Hôpital : hôpitàly.
Avoir la diarrhée : mivàlana.
Aspirine : aspirinina.
Médicament : fanafody.

Jours de la semaine

Lundi : alatsinàiny.
Mardi : talàta.
Mercredi : alarobia.
Jeudi : alakamisy.
Vendredi : zomà.
Samedi : asabotsy.
Dimanche : alahady.

En cliquant sur "je m'inscris", j'accepte de recevoir les offres de Promovacances et de ses partenaires

X Fermer