sejour-madagascar

Les moyens de transport Madagascar

Voyage Madagascar : Transports intérieurs

Avion

Air Madagascar a un réseau intérieur très dense, desservant une quarantaine de villes. Il est impératif de confirmer ces vols 72 h avant le départ. En cas de correspondance, il faut prévoir des marges horaires très larges car les retards sont souvent importants. L'avion reste néanmoins le meilleur moyen pour se déplacer sur de longues distances dans le pays.
Consultez tous les vols sec Madagascar

Train

Aussi pittoresque qu'aléatoire, le réseau ferroviaire ne dispose que de quatre lignes, construites au temps de la colonisation française. Une seule fonctionne quasiment normalement : la ligne reliant Fiananrantsoa et Manakara. Une autre formule existe pour les groupes d'au moins 20 personnes : la location d'une superbe Micheline au départ d'Antananarivo pour se rendre à Tamatave ou à Antsirabe.

Minibus et cars

Les minibus sont le transport en commun le plus confortable. Plus en tout cas que les bus, qui sont souvent longs à charger et qui s'arrêtent à tout bout de champ.
Il n'existe qu'une seule ligne régulière de bus, sur la RN7, entre Antananarivo et Tuléar. Ce « Jumbo Bus » circule une fois par semaine dans chaque sens. Plus cher que le taxibrousse, il est aussi plus confortable et sécurisant.

Transport urbain

Les bus sont plutôt à éviter. Il faut leur préférer le taxi, souvent une vieille R4 rafistolée et dépourvue de compteur : la course se marchande donc, en sachant que, dans certaines villes, les tarifs varient d'un quartier à l'autre. En outre, ils augmentent à la tombée du jour. Plus pittoresque encore, le pousse-pousse(posy-posy) est très populaire dans les villes à faible relief : Tuléar, Manakara, Tamatave. Attention aux tarifs : le tarif vazaha est plus fluctuant. Marchandage de rigueur. En cas de pluie, tous les tarifs sont majorés.

Taxi-brousse

Ils s'appellent « bâché », « taxi-be », « familiales » ou « camion-brousse », mais ce sont tous des taxis-brousse. Surchargés, vétustes mais inusables, ils se rassemblent dans les gares routières (près des grands marchés ou à la sortie des villes) et ne prennent la route que lorsqu'ils ont fait le plein de passagers. Il faut essayer de s'asseoir à côté du conducteur : c'est plus confortable et cela permet également de vivre la route pleinement ! Il faut toujours vérifier l'arrimage des bagages sur le toit et s'assurer régulièrement qu'ils n'ont pas été essaimés sur la piste. Attention aux tarifs : il est fréquent que le vazaha (étranger) paie l'entièreté du trajet même s'il n'en effectue qu'une partie. Il faut vérifier les prix auprès d'un passager malgache ou sur la liste des tarifs officiels, qui doit être disponible... en principe.

Voiture

Il est recommandé de louer un véhicule avec chauffeur, de préférence un 4 x 4, s'il est prévu de quitter les routes principales et de s'aventurer sur des routes secondaires ou des pistes. Le moins onéreux est de louer un véhicule qui appartient au chauffeur. A Antananarivo notamment, il existe des sociétés spécialisées dans ce type de location.

Pirogue et bateau

Dans les régions côtières, la pirogue est parfois le seul moyen d'accéder à un site ou à un village. Il est aussi possible de louer une pirogue à la journée.
Des bateaux de diverse taille assurent les navettes entre Grande Terre et les principales îles satellites.
Pittoresques et sympathiques (mais pas du tout confortables !), les boutres, qui font du cabotage le long des côtes, permettent également de découvrir une autre Madagascar. La place étant réservée en priorité aux marchandises, l'espace dévolu aux rares voyageurs est très limité. Prévoir vivres et boissons pour la durée du voyage.

Moyens de locomotion et déplacements

Auto : aôtomôbilina.
Bus : aotôbisy.
Train : fiàran-dalamby.
Avion : fiaramanidina.
Taxi : takisy.
Taxi-brousse : takisy borosy.
Pousse-pousse : posy posy.
Pirogue : làkana.
Vélo : bisikilèta.
Moto : môtô.
Gare routière : fijanonan'ny aotobisy.
Gare ferroviaire : gàra.
Aller simple : kàratra mandroso.
Aller-retour : kàratra mivèrina.
Consigne : fametràhan'èntana.
Tout droit : mahitsy.
A droite : ankavànana.
A gauche : ankavia.
Je me suis perdu : vèry àho.
Centre-ville : tàmpon-tanàna.

En cliquant sur "je m'inscris", j'accepte de recevoir les offres de Promovacances et de ses partenaires

X Fermer